Passiflore

Cette plante sud-américaine combat efficacement le stress et l’insomnie

Cher(e) ami(e),

Comme moi, vous savez que la profonde sérénité est le travail de toute une vie.

Et pour trouver cette sérénité, assez puissante pour affronter les périodes difficiles de la vie, j’ai la solution !

Il existe une petite plante charmante, la passiflore, qui recèle de beaucoup tranquillité et même un peu d’amour.

La passiflore, fleur du Christ

Passiflore
La passiflore est la fleur du fruit de la passion

Si nous connaissons bien le fruit de la passion, regorgeant de bienfaits énergétiques, nous connaissons moins la plante dont il provient.

La passiflore dont les pouvoirs apaisants sont parmi les plus puissants du règne végétal.

La passiflora incarnata (autre nom de la passiflore) doit son nom au fait qu’elle symbolise la passion du Christ :

  • Ses trois pistils se réfèrent aux trois clous de la crucifixion du Christ ;
  • Son ovaire rappelle l’éponge trempée dans la posca (vinaigre allongé d’eau) qui servait à désaltérer Jésus lors de sa crucifixion ;
  • Les 5 étamines représentent les Saintes Plaies (les plaies des 2 mains, des 2 pieds et du flanc droit de Jésus) ;
  • Les 10 pétales sont l’image des apôtres (sauf Pierre et Judas) ;
  • Les 72 filaments au centre représentent la couronne d’épines.

Les missionnaires d’Amérique du sud se seraient servi de la fleur pour enseigner aux indigènes les fondements du christianisme.

Une plante à l’histoire d’amour tragique

La passiflore a aussi le nom de grenadille (en référence à la grenade), et également celui de Maracuja, à cause d’une légende Guarani.

Celle-ci raconte l’histoire d’amour tragique entre la fille d’un capitaine espagnol, nommée Maracuja par les Guarani et un jeune chef local Guarani.

Quand le père apprit la passion des deux amants, il ne put la supporter et tua le chef Guarani.

Sa fille ne pouvant vivre sans son amant se transperça d’une flèche.

Ils furent enterrés ensemble et, selon la légende, la passiflore aurait poussé sur leur tombe…

Ses vertus thérapeutiques étaient connues partout dans l’Amérique indienne.

Moctezuma II, le roi des Aztèques du temps de l’invasion espagnole, en comptait dans son jardin.

Mais le souvenir de ses vertus curatives s’est perdu pendant longtemps.

Et ce n’est qu’à partir de 1783 qu’elle fut réutilisée contre l’épilepsie et seulement au XXème siècle qu’elle fut reconnue par les pharmacopées européennes et américaines.

Des racines anti-cancer ?

La fleur de la passion est sédative.

Elle contient :

  • De la bêta-carboline qui agit sur l’inhibition, l’agressivité et le rapport à la souffrance, et aurait des effets sur la dépression ;
  • Du maltol et ses dérivés qui agissent sur le système nerveux comme sédatifs et anticonvulsants ;
  • Sa tige et ses racines renferment des flavonoïdes, pigments des plantes et antioxydants naturels qui préviennent les risques de cancer (apigénine, lutéol, acides-phénols, phytostérols et coumarines) ;
  • Du benzaflavone qui a des effets anxiolytiques.

La passiflore est surtout reconnue pour sa polyvalence. 

La passiflore, un anxiolytique naturel

Souvent associée à l’aubépine, la mélisse et la valériane dans la pharmacopée française, elle aide à :

  • Maitriser le stress et traite en profondeur les plaintes psychosomatiques notamment cardiaques comme les palpitations et l’extrasystoles.

    Une étude de 2002 montre qu’en 21 jours, elle obtient le même résultat anxiolytique que l’oxazépam, molécule chimique utilisée par l’industrie pharmaceutique ;
  • Vaincre l’insomnie lorsqu’elle est due à une intoxication alcoolique, à la ménopause, à la neurasthénie et à chaque fois que l’excitation cérébrale fait obstacle au sommeil ;
  • Lutter contre l’hypertension digestive due au stress, contre les spasmes, les troubles fonctionnels comme les contractures ;
  • Calmer les soucieux et les surmenés. Le sommeil qu’elle provoque est normal et n’est jamais suivi de dépression nerveuse réactionnelle. En plus, son usage n’entraîne pas d’accoutumance ;
  • L’ESCOP, l’association phytothérapeutique européenne, la recommande en cas de fragilité nerveuse, d’irritabilité et bien sûr, d’insomnie ;
  • Limiter l’inflammation lors des infections de la peau comme l’eczéma ;
  • Calmer les nausées, les maux de tête et les douleurs menstruelles ;
  • Lutter contre l’asthme et les quintes de toux ;
  • Supporter le syndrome d’abstinence et le manque dans les cures de désintoxication (alcool, nicotine ou drogue).

Cette plante a vraiment des vertus extraordinaires !

Mais les doses peuvent déclencher de la somnolence, voire provoquer des troubles de la conscience.

Adressez-vous à un professionnel de la santé si vous souhaitez en prendre des doses importantes car des cures trop prolongées peuvent induire un certain manque d’énergie et surtout une baisse de la libido !

Il est donc recommandé de faire des pauses, comme pour n’importe quelle cure de plantes, au moins tous les mois et demi. 

Un remède éprouvé pour vous tranquilliser

Il est difficile de trouver de la passiflore de très bonne qualité.

Si vous avez un herboriste dans lequel vous avez confiance, et qui sait comment les plantes ont poussé et ont été cueillies, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Malheureusement, tout le monde n’a pas le respect absolu du produit, surtout depuis que la médecine naturelle compte beaucoup d’adeptes.

C’est pour cela que je recommande le Phytozen.

Il contient des extraits parfaitement cueillis et préservés de la passiflore et du nard, une plante biblique, cueilli dans l’Himalaya, aux vertus antistress éprouvées.

En prime, le nard soutient la mémoire et améliore les capacités intellectuelles.

Il peut être utilisé sans risque de somnolence en journée, et vous pouvez prendre la route sans problème.

Ses effets relaxants sont parfaits en cas de manque d’assurance, de doute ou d’incertitude.

Ainsi le Phytozen combine les effets du nard et du passiflore pour être en pleine possession de vos moyens.

Vous pouvez ainsi affronter les tempêtes et les orages les plus tumultueux !

Parce que la sérénité est peut-être la plus grande des forces, je vous souhaite de la faire vôtre !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

14 commentaires sur “Cette plante sud-américaine combat efficacement le stress et l’insomnie

  1. Bonjour,
    Mon jardin est envahi par les fleurs de passiflore au point que je sois obligé d’en arracher régulièrement. Comment puis je profiter de ces fleurs, faut il les faire sécher et les faire comme des tisanes et en quelle quantité ?
    Merci.

  2. Dr. Schmitz,
    je confirme que la passiflore aide. Je la connais par la Firma Wala en suisse et en allemagne.
    : « Passiflora Nerven Tonikum » en sirop, ou sous forme homeopathique.

  3. La passiflorine est le médicament qui a aidé ma fille 2ans à supporter le cancer de son papa … elle me l’a réclamé plus tard quand elle se sentait mal et ne dormait pas
    Je confirme elle est miraculeuse

  4. Bjr vous parlez de « phytozen » on l achete ou?
    J ai 1 pharmacie « Losson » à Metz
    Qui fait de l herboristerie
    Puis je acheter toutes ces plantes mentionnées passiflore aubepine etc et à quel proportion et qu’elle fréquence. SVP j ai 1 amie qui est en dépression latente soit 1 coup bien 1 coup pas bien sans savoir pourquoi. Ce serait peut être 1 piste à explorer pour elle qui est anti médoc antipathique et dont les médecins sont impuissants
    En vous remerciant
    P.s. réponse sur mon mail ou sur site SVP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *