Bientôt la fin de la pandémie ?

Chère lectrice, cher lecteur,

La pandémie est doucement en train de disparaître et selon les prévisions, elle sera éradiquée à 99% à la fin de la première semaine de mai.

Nous aurons donc vraisemblablement vaincu l’épidémie sans masque, sans test et sans vaccin !

Et concernant la « deuxième vague » que l’on prévoit (comme il a été le cas pour la grippe espagnole), il faut savoir que ce n’est pas la règle pour ce type d’affection, qui reste surtout saisonnière.

Vous n’êtes peut-être pas d’accord avec ces propos.

Et vous avez raison de me le dire.

J’aime vos réactions, même quand nous sommes en désaccord

Libérer nos émotions est essentiel pour rester en bonne santé.

Alors dites ce que vous avez sur le cœur !

Même si vous manquez de tact et que vous devez vous excuser après.

Il vaut mieux prendre le risque de dire des bêtises que le risque de vous rendre malade.

Même si je suis un adepte de la pensée positive, je pense qu’il faut se permettre de râler quand la situation le justifie.

C’est essentiel à notre équilibre émotionnel. Quand les choses ne nous plaisent pas, quand les personnes en qui nous avons confiance ne se montrent pas à la hauteur, nous devons le dire.

Toutefois, je ne regrette pas ce que j’ai dit : nous devons rester vigilants quant à nos libertés, coûte que coûte.

Et j’ai été heureux de voir que bien des personnes de mon âge, ou plus âgées, n’ont pas du tout toléré qu’on leur demande de rester confinées plus longtemps.

Même en temps de crise, si je vois des choses qui me déplaisent, je le dis !

Alors si vous en avez assez ? Dites-le !

« J’en ai assez ! Je suis vivant(e) ! J’ai le droit de dire ce qui ne me plaît pas ! »

Partagez des moments de bonheur

Les dernières semaines ont été un peu folles.

Maintenant, beaucoup de pays commencent à se déconfiner.

Les magasins commencent déjà à rouvrir.

Il faut toutefois continuer à faire attention à vous. Ce serait bête d’être parmi les derniers à attraper le « Corona ».

Même s’il n’est quasiment plus contagieux selon le Pr Raoult, il devrait rester à 1% de ce qu’il était jusqu’à disparaître complètement début août.

Toutefois, puisque vous devez rester confiné pendant encore deux semaines, profitez-en pour vous reposer, pour finir vos projets, pour bien dormir tant qu’il fait bon.

En un mot : Relaxez-vous !

Prenez des bains si vous avez une baignoire, une bonne douche sinon.

Les rues sont tranquilles, tout va bien, rien ne va changer dans les quelques jours qui vont suivre.

Finissez un bon livre, ou une série, ou vos projets !

Vous aurez tout le temps ensuite, de vous préparer si les prochains mois devaient être agités. Je reste un adepte de la prévention, plutôt que de la guérison.

Soyez donc prévenant(e) avec vous-même et avec votre compagnon ou votre compagne.

Préparez votre dîner de déconfinement, et pensez au prochain « gueuleton » que vous allez faire entre amis !

D’ici quelques années on se demandera les uns aux autres : « Alors, t’étais où pendant le confinement ? »

Et si, comme je l’espère, vous n’avez perdu aucun de vos proches, ça vous fera des souvenirs à raconter.

La France, immobile dans cette crise

Je vous avais parlé du traitement du professeur Raoult, qui utilisait de l’azithromycine avec la chloroquine, ainsi que du traitement de Sabine Paliard-Franco, qui utilisait les macrolides, compris dans la famille d’antibiotique de l’azithromycine.

Ces traitements ont obtenu de bons résultats et semblent avoir été prescrits par un grand nombre de médecins sur le terrain, ce qui aurait été la cause du reflux de la maladie.

Ces traitements peu coûteux sont régulièrement prescrits dans les pays pauvres.

Ce qui expliquerait leur taux de mortalité extrêmement faible comparé à ceux des pays riches, selon le professeur Raoult.

En d’autres mots : Les médecins ont traité les patients, tandis que les recommandations à ne pas traiter, elles, ont tué.

Or ces recommandations ont été issues du Ministère de la Santé lui-même.

Et pourquoi a-t-on attendu ?

Pour nous injecter un improbable vaccin ? Alors que le virus aurait déjà muté 33 fois… (selon des chercheurs chinois, donc à prendre avec précaution tout de même).

Sans compter que lorsqu’on entend ceux qui tiennent absolument à nous vacciner, tel Bill Gates, on a peur.

Pour enrichir les laboratoires pharmaceutiques ? C’est ce qu’a suggéré le professeur Raoult.

Les études chinoises de début février mentionnaient déjà le fameux redemsivir du laboratoire Gilead, dont les contre-indications sont fort nombreuses et qui « n’est pas manufacturé ».

De plus, selon les récentes enquêtes de Marianne et de Mediapart, la collusion entre les laboratoires pharmaceutiques et le CARE, ce conseil scientifique attaché à la présidence française commence à se voir… d’autant mieux qu’elle ne s’est pas vraiment cachée.

Pourquoi les anti-biotiques sont utiles contre le Covid-19 ?

Cela peut sembler étrange, puisque les antibiotiques ne fonctionnent pas sur les virus, mais sur les bactéries.

Le « chaînon manquant » de la théorie a été trouvé avec prevotella. Il s’agit d’une petite bactérie du système digestif, que l’on ne porte pas en soi avant l’adolescence, et qui s’installe durablement à partir de l’âge adulte, ce qui explique que les enfants aient été globalement épargnés.

Prevotella aurait ainsi servi d’hôte au coronavirus, passant du pangolin à l’homme sans contamination « inter-espèce ».

Intéressant, quand on sait que les laborantins de Wuhan revendaient les animaux cobayes sur le marché pour se faire un peu d’argent de poche… comme l’indique le Figaro du 24 avril dernier.

Ce qui prouve le mieux que la prevotella est la clef de la contamination par le coronavirus est le fameux « orage de cytokines » que provoque spécialement cette bactérie.

Ces cytokines sont des déclencheurs de l’immunité.

Ce n’est pas une simple alerte qui se déclenche dans les poumons des malades du coronavirus, mais une panique des défenses immunitaires dont les forces d’intervention se ruent en grand nombre dans ces organes.

Lorsqu’une si grosse « armée » arrive dans la région, elle est ravagée, ne serait-ce que parce qu’elle empêche les poumons de faire leur travail.

C’est aussi pour cela que l’on trouve rarement des coronavirus dans les dépouilles des malades. Le virus a été battu, mais c’est la surréaction au virus qui a tué le malade.

Le système digestif est votre rempart contre le virus

D’où l’importance, si vous pensez que vous êtes « à risque », de renforcer votre défense immunitaire… où le système digestif joue un rôle fondamental.

  • S’il est sain, il vous protège des virus et des mauvaises bactéries (comme prevotella)
  • Il permet une parfaite absorption des nutriments pour renforcer votre santé.
  • 60% des cellules de défense de notre organisme proviennent des parois intestinales !

Voilà pourquoi, si vous avez des problèmes intestinaux récurrents, il est bon de remettre à zéro votre système digestif et de repartir sur de bonnes bases ! 

Donc je ne saurais trop vous recommander Probioplex, c’est le probiotique que je recommande moi-même. Mais qu’est-ce qu’un probiotique ?

Ce sont des bactéries très bénéfiques à l’intestin, qui vous protègent contre leurs congénères malveillantes et tous les autres petits organismes.

Nous avons opté pour lactobacillus acidophilus et bifidobacterium bifidum, qui sont toutes les deux excellentes pour leur activité pro-immunitaire, anticancer, détoxifiante et normalisatrice du transit.

Donc si vous sentez que vous êtes prêt pour redonner un coup de jeune à vos intestins, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien.

Toutefois, cela est bien inutile si vous souffrez de porosité intestinale. En effet, un intestin en mauvais état ne fait plus du tout son travail, ni digestif, ni immunitaire. D’où l’importance de le renforcer avec de la berbérine.

La berbérine est une substance végétale particulièrement précieuse, car :

  • elle permet un meilleur traitement des sucres,
  • elle réduit la glycémie (ce qui la rend intéressante si vous êtes diabétique),
  • elle facilite la perte de poids et améliore les fonctions nerveuses, ce qui évite les humeurs moroses, si fréquentes en ces temps de confinement.

Vous pouvez trouver de la berbérine de la meilleure qualité ici.

Au plaisir de vous lire,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

28 commentaires sur “Bientôt la fin de la pandémie ?

  1. Bonjour Docteur,
    Je lis toutes vos lettres que je trouve intéressantes. Toutefois toutes les lettres que je reçois aussi bien de votre part que d’autres, il n’est jamais indiqué si les produits qui sont conseillés sont valables pour les personnes atteintes de cancer, et surtout de cancer hormono dépendant. C’est regrettable. Je suis atteinte d’un cancer de l’ovaire avec nodules sur le péritoine et je ne sais pas toujours ce que je peux prendre. Le curcuma qui est tant conseillé, serait déconseillé dans mon cas. Voilà à quoi je suis confrontée, et je ne suis sûrement pas la seule. Merci. Cordialement.

  2. cher confrere
    meme si je suis d’accord avec tout ce que vous dites en terme de prevention santé, a propos de la nutrition, du systeme immunitaire, etc
    il serait bon que vous vous informiez mieux avant de parler du role de prevotella. aucune etude scientifique serieuse ne l a confirmé, on ne voit pas de bct prevotella dans les tissus pulmonaires infectes par covid etc..
    ce role a ete dementi par des specialistes du microbiote, le sars cov2 n ‘est pas un bacteriophage.
    bien cordialement
    p bonneau
    ci joint un article

    Interview du Dr Maurice Bessoudo via le site de marion Kaplan

    Pour comprendre la toxicité d’une bactérie, il faut comprendre dans quel contexte elle est située.

    Le terme microbiote désigne des familles de bactéries, mais aussi d’archées (micro-organismes unicellulaires procaryotes c’est-à-dire qui n’ont pas de noyau ni d’organites, à l’instar des bactéries), de champignons et de virus qui se partagent un territoire tout le long du tube digestif. Dans ce territoire, les bactéries sont les plus nombreuses et se repartissent tout le long du tube digestif, de la cavité buccale jusqu’au rectum. Depuis la bouche jusqu’au ¾ de l’intestin grêle, il s’agit de bactéries capables de vivre au contact de l’oxygène, elles sont dites aérobies. On retrouve d’autres bactéries aérobies dans la partie gauche du gros intestin jusqu’au rectum. Entre ces 2 territoires, se trouve une zone privée d’oxygène, ou des bactéries vivent en anaérobiose , c’est-à-dire sans oxygène , donc de la fin de l’intestin grêle jusqu’au début du colon gauche.

    Mais d’où viennent ces bactéries ?

    Le nouveau-né a un premier contact avec le monde bactérien (aérobie) lors de son passage vaginal (bactéries nommées lactobacilles, prevotella , sneathia) puis croise les bactéries aérobies de la zone péri anale (l’anus) et découvrira les premières bifidobacteries (anaérobies) lors de la tété. Certaines études tendent à démontrer qu’un contact entre les bifidobacteries intestinales maternelles et le nouveau-né ont déjà lieu pendant la grossesse par voie transplacentaire. Cependant actuellement , il est toujours admis que le bébé nait sans aucune bactérie dans son appareil digestif jusqu’au premier contact. Bien entendu, si l’accouchement ne se fait pas par voie naturelle mais par césarienne, les premiers ensemencements bactériens se feront par les manipulations du médecin, des infirmiers puis des parents, et s’il n’y a pas d’allaitement au sein, l’origine des bactéries se fera par le contact avec l’environnement proche.

    Comment ces bactéries s’installent elles en nous ?

    Les bactéries de la partie supérieure de l’intestin grêle, ainsi que celles de la dernière portion du colon, consomment de l’oxygène qui, en transitant au fur et à mesure dans le tube digestif, permettent un appauvrissement de l’oxygène, favorisant ainsi l’installation des bactéries anaérobies entre ces 2 zones.

    Il y a 3,7 milliards d’années, lorsque la vie s’est initiée sur terre, l’atmosphère était dénuée d’oxygène. Elle était anaérobie. L’atmosphère s’est oxygénée il y a 2 milliards d’années. Pourrait-on dire que nos ancêtres sont présents en nous?

    La colonisation de l’appareil digestif va s’opérer progressivement en sélectionnant pour chacun 160 espèces parmi les 2500 espèces bactériennes existantes. Ces espèces élues sont sélectionnées en fonction des événements rencontrés au cours de la vie, du type d’alimentation, mais aussi des médications, comme la prise d’antibiotiques consommés avant l’âge de 2 ans, ce qui est délétère pour le microbiote qui est en cours d’apprentissage à cette période, car la flore définitive, dite flore commensale, est définitivement installée à partir de l’âge de 24 mois.

    C’est à partir de ce moment, à 24 mois, que les Bacteriodes se multiplieront grâce aux protéines et aux graisses tandis que les Prevotellas se nourriront de fibres et de glucides.

    Le panel sélectionné et installé après 24 mois, demeurera le microbiote de l’individu de l’âge adulte à ses 60 ans environ. Ainsi, on détermine une flore dominante, une flore sous dominante et une flore passagère. Chaque individu a un microbiote unique, composé de bactéries qui lui sont propres avec un panel commun à tout un chacun de 15 à 20 espèces, dont l’espèce prevotella. Les proportions des différentes espèces varient chez chaque individu. Des chercheurs ont tenté de différencier les individus à l’instar du groupe sanguin , en fonction de ce qu’ils appellent les entérotypes. Cependant, l’extrême diversité du microbiote à travers la planète, a fait exploser ce concept si séduisant au départ.

    Ainsi on retrouve dès l’âge de 2 ans , en plus ou moins grand nombre, l’espèce prevotella dans l’appareil digestif de l’individu, de la cavité buccale au colon , avec une variation du début à la fin de la vie. Il n’est pas concevable , pour expliquer les disparités d’atteinte grave par le SRAS- CoV-2 ,d’avancer l’absence de prevotella chez l’enfant, puisque ce n’est pas le cas, ni chez l’adulte de plus de 60 ans, où cette espèce bactérienne existe en abondance, même si sa quantité est variable selon les individus.

    Prevotella est considérée comme gram négatif (les gram moins favorisent l’inflammation) du fait de la composition de sa membrane (de son enveloppe). Elle peut être dangereuse si elle entre en contact avec notre immunité, ou si elle rencontre par l’intermédiaire de la muqueuse, un terrain propice à son développement excessif.

    Peut-on préciser dans quelle circonstances l’espèce Prevotella pourrait être impliquée dans une pathologie respiratoire ?

    Deux cas de figures peuvent être retenus :

    1. Prevotella est en développement excessif dans le colon dû à un désordre biologique de la flore intestinale nommé dysbiose.

    Du fait de sa caractéristique gram négatif, elle est porteuse d’une structure particulière nommée LPS (LipoPolySaccharide) formant à sa surface comme une sorte de chevelure, dont chaque cheveu (un LPS) est capté par des récepteurs logés à la surface des cellules de la muqueuse digestive ( gencive, intestin, colon).

    La détection d’un trop grand nombre de ces LPS va générer une réponse des dites cellules à récepteurs. Cette réponse est une inflammation à l’intérieur de notre corps. La composition de cette inflammation comporte, en particulier, la production d’oxydants ou radicaux libres, dont l’activité devrait être neutralisée par les antioxydants (certains sont fabriqués par le corps, les autres doivent être apportés par l’alimentation à base de fruits et légumes). Si l’inflammation devient chronique, notre système antioxydant va s’appauvrir ce qui va générer une vulnérabilité lors d’un épisode infectieux s’accompagnant d’une inflammation. « En effet, Mère Nature a prévu qu’en cas d’attaque, l’inflammation générée sera contrôlée dans son ampleur et dans sa durée (en grande partie par les acides gras poly insaturés) et sera contenue dans un périmètre (par les antioxydants) »

    Lors d’une infection pulmonaire, de quelque nature que ce soit, la carence en antioxydants expose à une gravité de la pathologie tout-à-fait indépendante de l’agent pathogène.

    Il n’est pas concevable de décrire une mobilisation de bactéries prevotella de l’intestin vers les poumons par voie sanguine, pour expliquer une réactivation d’une infection virale dont la bactérie transporterait le matériel ARN. Une décharge de bactérie gram négatif dans le sang, déclenche un choc septique qui peut rapidement être grave. D’autre part, il n’a jamais été décrit d’incorporation d’ARN viral dans l’ADN d’une bactérie.

    2. Les dentistes savent très bien que Prevotella est souvent impliquée dans une pathologie infectieuse buccale (abcès du parodonte ou autres infections parodontales) : l’infection pulmonaire et ORL à Prevotella est connue, avec ses propres gravités et n’a rien à voir avec une coïnfection à virus.

    Alors, comment expliquer la vulnérabilité des personnes en obésité sévère et des diabétiques ?

    Deux phénomènes physiopathologiques devraient attirer notre attention :

    1/ Le premier, nous l’avons évoqué, concerne l’appauvrissement du système antioxydant dû à une inflammation chronique. En effet chez les obèses et les diabétiques de type II par insulinorésistance, on observe une dysbiose corrélée à une inflammation.

    2/ Le second permet, me semble t’il, de faire le lien entre les vulnérabilités des personnes âgées et des sujets en état d’hyperinsulinisme (donc les obèses et les diabétiques type II). Mais pour aborder ce point crucial , nous devons comprendre la place primordiale de la voie biochimique qui gère de main de maitre, le déclenchement de la guerre contre l’agresseur suivi, en temps et en heure, par la nécessité de l’arrêt du combat. La pierre angulaire de tout cet édifice fondamental est une enzyme qui pourrait être la première protéine à action enzymatique inventée par la vie il y a plus de 3 milliards d’années.

    Voici ce qui se passe :

    Lorsqu’il y a une agression, le premier système immunitaire informé est le système immunitaire inné. C’est le plus ancien, c’est lui qui produit les oxydants agissant comme des multitudes de chalumeaux, mais aussi c’est celui qui génère un complément se comportant comme une énorme flèche (comme celle tuant le dragon dans GOT) et de nombreux bubbles énormes, les macrophages, qui englobent et digèrent le coupable.

    Le second système immunitaire est appelé le système immunitaire adaptatif. Il est plus récent dans l’histoire de la vie, c’est qui lui va produire des anticorps spécifiques et en garder une mémoire.

    Donc, une cellule de défense reçoit le message qu’un agresseur s’est introduit en passant une barrière. A la réception de ce message , cette cellule va envoyer un garde , la phospholipase A2, et réveiller les généraux au repos représentés par des corps chimiques dont on entend souvent parler : les acides gras.

    Lorsque on mange du gras, (des lipides), on mange en même temps un peu de vitamines ( A,D,E,K), un peu de phospholipides , un peu de cholestérol , mais 90 % sont des acides gras groupés par 3: on les nomme triglycérides. Ces acides gras vont être utilisés par le corps pour fabriquer l’enveloppe , la membrane, de toutes nos cellules dont bien sûr, les cellules immunitaires ;

    Vous venez de comprendre que votre alimentation a une influence considérable sur la composition de cette enveloppe. Le foie est capable de fabriquer presque tous les acides gras sauf deux. Nous devons donc en manger pour les retrouver dans la structure de nos membranes cellulaires. Il se trouve que les deux en question, sont les deux principaux qui vont gérer l’inflammation : il s’agit des acides gras polyinsaturés dont vous connaissez les noms : les Oméga 6 et les Oméga 3 ;

    Parmi les Omega 6, la forme active qui a un rôle d’amplificateur de la réponse immunitaire, est l’Acide Arachidonique et celui-ci est essentiellement d’origine alimentaire.

    Parmi les Omega 3, les formes actives EPA (eicosapentaénoïque) et DHA (Docosahexaénoïque) sont le fruit d’une voie chimique de transformation dont le point de départ sont les Omega 3 de base, trouvés dans les huiles végétales. Leur rôle est primordial. Ils tempèrent l’agressivité de l’action de l’acide arachidonique puis ils résolvent l’inflammation en venant modifier le caractère de nos soldats, c’est-à-dire qu’ils transforment les cellules de guerre en cellules de paix, tout en réparant les dégâts.

    Cependant pour bénéficier de ces formes actives, vous devez avoir une bonne fonction de la voie de transformation.

    Cette voie de transformation fait intervenir plusieurs enzymes dont la plus importante, est nommée DELTA 6 DESATURASE .

    Différentes situations micro nutritionnelles inactivent cette enzyme et empêchent l’arrêt de l’orage immunitaire : parmi ces situations il y a l’excès d’insuline dans le sang, ce qu’on retrouve chez beaucoup d’obèses et de diabétiques de type 2 et, hélas, l’âge. Différentes études démontrent que la Delta 6 désaturase est inactive passé l’âge de 70 ans.
    En conclusion :

    Au terme de notre réflexion, il apparait que deux systèmes de l’environnement nutritionnel doivent impérativement être équilibrés :

    – Le statut en antioxydants avec leurs cofacteurs

    – Le statut en Acides gras polyinsaturés avec un équilibre entre Acide arachidonique et EPA-DHA. Cet équilibre devrait être de 1 oméga 3 pour 4 oméga 6.

    Chez les sujets hyper insuliniques ou âgés, il est illusoire de leur conseiller de consommer des huiles végétales riches en Omega 3. Cela n’aurait aucun effet positif car leur Delta 6 désaturase ne fonctionnant pas, il n’y aurait aucun effet sur leur système immunitaire. Il faudrait plutôt leur conseiller de consommer des Omega 3 dits allongés (EPA et DHA) soit sous forme de compléments alimentaires de bonne qualité, ayant de préférence des labels fiables de non oxydation et de non contamination aux métaux lourd, soit sous forme de poissons gras de petites tailles (sardines, maquereaux, anchois).

    La Dysbiose à Gram négatif peut être impliquée dans la gravité de l’infection pulmonaire due au Covid 19, mais à priori elle est due à la carence en antioxydants et en oméga 3.

    Il est possible que l’extrême gravité sanitaire de cette pandémie au SRAS-Cov-2 soit le révélateur de l’impact physiopathologique des dérives alimentaires appauvrissant l’environnement micro nutritionnel de l’humain depuis 60 ans.

    Marion Kaplan selon l’interview du Dr Maurice Bessoudo *

    Medecin diplomé en medecine nutrutionnelle et fonctionnelle,

    Conferencier ,enseignant , praticien en cabinet médical.

    DU de Nutrition Humaine (NICE) ,

    DU Alimentation santé micronutrition (DIJON) ;

    DIU de Medecine Morphologique et Anti-Age (PARIS)

  3. Bonjour ,

    Que pensez-vous du traitement par l’argile par voie orale ?
    Le docteur Jade ALLEGRE dit avoir obtenu de bons résultats contre le COVID 19 par ce traitement .

  4. Est-ce que la réflexologie endonasale (avec une composition de 10 huiles essentielles, fabriquée par le laboratoire Florilab Toulouse) peut être une protection contre le coronavirus?

  5. Merci à vous pour ces informations libres.
    J’aimerais conseiller un auteur de BD qui s’intéresse aux sujets médicaux importants.
    Je conseille, entre autres : « Vaccination, la grande illusion » et « Découvertes interdites – l’affaire Beljanski ».
    Notre pays est vraiment très bizarre !!!
    Cordialement.

  6. Bonjour,c’est vraiment inadmissible d’entendre notre ministre de la santé mettre en isolement tous les français bloqués à l’étranger par exemple moi et mon épouse étant français on est bloqué au maroc et on attendait cet engagement du gouvernement qui tourne sa verste à chaque instant ,repousser,mis en isolement,mis en quarantaine ,c’est quoi ce délire ,,,? on veut rentrer chez nous dans l’espoir de rejoindre notre domicile et faire le point de nos courriers envers cette administration de M…….s’ils ne veulent pas de nous on va rester ou est bloqué ,on pourra dire à dieu la france dirigée par des guignoles ,je parle aux noms de tous les français qui se trouvent dans cette situation ,Merci à vous et bonne chance à toute la france …….

  7. GRAND MERCI DR SCHMITZ POUR CE MESSAGE RECONFORTANT QUI SORT DE L’ORDINAIRE ET QUI QUITTE LA PENSÉE SOUMISE DE LA PLUPART DES MEDECINS SPECIALISTE ET TOUTE
    LA CLIQUE DE CEUX QUI DETIENNENT LA VERITÉ.
    BRAVO POUR NE PAS SE LAISSER IMPRÉSSIONNER, BRAVO POUR REAGIR, BRAVO POUR ETRE BIEN VIVANT DEVANT TOUT CE QUE L’ON VOUDRAIT NOUS FAIRE CROIRE.
    DR RAOULT CHERCHE SOLUTIONNER À PARTIR DE SES CONNAISSANCES ET SURTOUT DE RASSURER ET AUSSI DE VOIR D’ÉVITER DES PRIX FARAMINEUX QUE VA COÛTER UN VACCIN
    ET ENCORE CE VACCIN COMME LE GEL, LES MASQUES, EST AUJOURD’HUI LA CIBLE DE TOUS CEUX QUI VEULENT SE FAIRE DU FRIC AU DETRIMENT DE LA SANTÉ BREF ÇA ME RÉVOLTE
    ALORS ENCORE MERCI

  8. Bonjour. Quel protocole suivre en cas de polypes s’il vous plaît ? Faut -Il commencer par Berbérine ou pro biotiques ? Merci .Marie Sophie.

  9. Bonjour,
    S’il vous plait, arrêtez de dire que c’est le pangolin qui a transmis le virus; Vous le faites exprès ou bien vous voulez parler comme les médias « grand public » ? Et de renchérir sur vous-même en parlant du marché aux animaux situé pas loin du labo et des chinois qui revendent les animaux de laboratoires. Vous parlez comme les chaines nationales et on n’a pas envie d’entendre ces mensonges ici.
    On sait qu’il s’agit d’une construction humaine; si vous avez des doutes, demandez au spécialiste Luc Montagnier, il vous expliquera.
    Salutations.

  10. Merci pour toutes vos lettres que j’adore lire, elles sont toujours passionnantes, et pas trop longues (c’est un avantage).
    Nous avons aussi, mon fils et moi, adoré votre vidéo-conférence diffusée il y a quelque temps.
    Je suis en autre cliente, depuis récemment, de votre laboratoire.
    Un hic quand-même, dommage que les produits soient quand-même chers.
    Je ne peux financièrement pas (avec une petite retraite) prendre tous les compléments que je souhaiterais.
    Continuez à nous prodiguer vos conseils et à nous passionner.

  11. Bonjour, je m’appelle Lyne, je vis au Canada dans la province de Québec . Durant le mois d’avril nous avons eu 2000 décès dans ce mois. 90% étaient des personnes âgées de 60 ans et plus. Et depuis le début de mai, on nous annonce plus de 100 décès /jour. Ma mère, âgée de 91 ans vit dans une résidence ou heureusement il n’y a pas la Covid-19. Toutefois, je ne peux lui rendre visite car depuis le 4 Avril il y a une barrière policière dans le secteur où je vis dans Charlevoix. Depuis la pandémie, une peur s’est installée , de l’inquiétude de jour en jour, en me demandant combien de temps ma mère va tenir sans voir personne de sa famille. Confinée dans son appart, tout ce qu’elle voit c’est le personnel masqué, je réussis à lui parler sur Face Time 2 fois/ sem. De mon côté à moi, j’ai une douleur au niveau de l’appendice et je me demande lorsque je serai en crise, y aura-t-il un chirurgien sur place à l’hôpital Pour opérer? Depuis 2 semaines pour venir en aide aux résidences infectées , on essaie d’envoyer les médecins spécialistes? On diminue les chirurgies dans les hôpitaux , pour avoir plus de lits disponibles pour La 2 iėme vague. Pas très rassurant tout ça . Le déconfinement pour les écoles primaires se fera le 11 mai . Tout devrait bien se passer. Mais les autorités sanitaires n’en sont pas trop convaincu. Avant que la vie reprenne, nous en avons pour 6 mois, 1 an et peut-être plus. On n’en sait rien. On veut maintenant nous faire porter des masques partout. Beaucoup de gens espèrent un vaccin. Moi je suis pour renforcer mon système immunitaire. Je passe pour une hurluberlu. Je tente de rester positive malgré tout et me dit que je suis chanceuse de ne pas être malade. J’ai beaucoup d’empathie pour les familles qui vivent une situation intolérable. ( malade ou ne pouvant pas rendre visite à leur mère ou père pris par la Covid- 19.)
    Sur ce, je vous souhaite une bonne journée remplie de soleil.
    Lyne

  12. La pandémie est doucement en train de disparaître et selon les prévisions, elle sera éradiquée à 99% à la fin de la première semaine de mai.

    Nous aurons donc vraisemblablement vaincu l’épidémie sans masque, sans test et sans vaccin

    Sans test il n’est pas possible de savoir si les gens sont contamminès ou non et contamimerons ceux qui sont encore en bonne santée

  13. J’étais prêt à me commander de la Berberine. Or je viens de lire dans un article de « que choisir » que si on prend de la métformine il est fortement déconseillé de consommer la Berbérine. Pourquoi ne faites vous pas de mise en garde ?

  14. Oui il y a beaucoup de manipulations cachées, pour des histoires de gains.
    Oui je crois que le virus va partir aussi vite qu’il n’est apparu, tout comme celui de la grippe hivernale.

    Et oui avoir un bon microbiote et une bonne hygiène de vie aident considérablement.
    Mais je pense que prendre soin de soi et des autres nous protège aussi considérablement.
    Coronavirus dessert beaucoup les profits et surtout les profiteurs. C’est une honte!

  15. OK sans oublier de l »anti-stess sur Google « chronique jean boissonnet « pour la bio sophro intégration ou donner la parole à nos cellules Lorsque le mal a dit le trouble se tait Vérifié depuis quarante ans !mais combattu

  16. Je suis d’accord avec partie de vos analyses, mais, vu votre statut, peut-être n’avez vous pas pu aller plus loin. Et dire que , politiquement parler, cette épidémie a ^permis à ceux qui prétendent nous »diriger » ce sont montrés surtout soucieux de leur survie …….politique.et pas du tout de notre longévité physique! Labo FRANCO chinois où expériences avec le VIH, fuite connue dès Novembre. ET quoi ici? 49.3 et ordonnances sur le temps de travail ! Sanitaires???Non! POLITIQUES? OUI !OUI! OUI! Donc nous voilà en régime pour le moins présidentiel, et donc dictatorial ! Et au seul service du MEDEF et de tous les actionnaires de tous les secteurs. Dépression?? LEURS DIVIDENDES auraient baissé?? Que non! Mais les salaires? les emplois? Eh Oui ! !

  17. Bonjour à vous ,
    Je partage tout à fait votre analyse sur cette pandémie
    J’ai lu avec attention vos recommandations au sujet des probiotiques mais c’est effectivement la berberine qui a attiré mon attention. Je me demandais s’il y avait des contre indications et des médicaments qui auraient des interférences avec ce produit: omeprazole, statines par exemple
    Merci

  18. Bonjour ..
    Je vous remercie pour vos renseignements si clairs .. J’aimerais savoir ce que je dois prendre comme probiotiques , ayant la maladie de Crohn . Depuis des années, je ne prend plus rien pour ça. Bien entendu, j’ai encore des crises, mais beaucoup moins qu’avant et je gère comme ça. Je ne veux plus prendre de Prednisone ni aucun médicament chimique !! Je me soigne depuis pas mal d’années maintenant, avec des produits naturels ( dans la mesure du possible ) .
    J’ai été en contact avec le Pr. Joyeux, ai même eu le grand plaisir de le rencontrer , mais il est compliqué d’arriver à le joindre .
    Je suis en bonne santé à part ça ( quelques douleurs dans un genoux ) et un peu dans le dos ( je fais du  » Champ des Fleurs ) mais je voudrais buster ma défense immunitaire et faire que je sois en forme .
    Une amie, qui est de la partie , m’a conseillé d’acheter de l’Echinaforce, ce que j’ai fais. Que pensez vous de ça et comment dois je le prendre ?
    J’aurais une autre question , si je peux me permettre …

    J’ai beaucoup lu sur le Silicium et j’ai vu , dans les nombreux commentaires , les résultats impressionnants qu’il apporte , entre autre, pour le Crohn ( G5 )
    Pouvez vous m’en dire plus svp et me dire si je pourrais prendre ce produit qui m’intéresse grandement . Mais, comme il n’y a pas qu’une sorte, je suis un peu perdue.
    Peut on le prendre si l’on suit un protocole médicale ? Avec un anti coagulant, par exemple ( pour mon frère ) . Et ma soeur a beaucoup de soucis de santé, j’aimerais aussi tellement l’aider …( elle prend beaucoup de médicaments )

    J’aurais encore une question, mais c’est encore pour un autre produit ( si vous ne pouvez pas me répondre, ce n’est pas grave ) qui est  » l’Argile Verte  » ..
    Je connais aussi ses bienfaits, allant de temps en temps sur le site de Jade Allègre et je suis époustouflée par ses bienfaits également , mais j’aurais besoin de parler avec quelqu’un qui connait bien le problème 🙂
    Elle dit qu’on peut prendre celle-ci, même si on est médicamenté ( avec 3ou 4h entre les prises : médicaments et argile ) .
    Voilà, je vous remercie d’avance si vous prenez le temps de me répondre, c’est vraiment important pour moi .
    Cordialement .

    Claudine Riduet

  19. Mon mari a failli y passer parce que le médecin traitant , jeune et proche de la Sécu dont elle a été salariée, a REFUSE de lui donner un antibiotique dans mes appels téléphoniques et même quand dans son cabinet médical, elle a constaté qu’elle entendait quelque chose dans le bas du poumon droit . Elle ne lui a prescrit que du paracétamol et un test covid. Maintenant ce médecin me dit qu’elle lui a conseillé de se faire hospitaliser , ce qui n’enchantait évidemment pas mon mari mais il aurait obtempéré si elle avait dit clairement qu’il y avait pneumonie et qu’il fallait agir en urgence à jour +7. A ce moment-là, les infos disaient que les antiviraux étaient testés en hôpital et qu’il y avait aussi des placebos. Le médecin n’ a pas insisté , j’en ai la preuve car au sortir de la consultation, je les attendais et ses mots ont été : « Je vous le rends et demain il fera un test ». Avec un grand sourire. Je lui ai redmandé l’antibiotique à ce moment-là et elle a recommencé sa ritournelle « cà ne sert à rien etc ».
    Quatre jours après il fallait le mettre en coma artificiel et l’intuber. Et ensuite l’oxygène dans le sang est descendu très bas ainsi que la tension et les soignants ont dit leur pessimisme à la famille. Mais c’était sans compter sur la prière à Jésus et Marie. Et il est hors de danger. Cependant après un mois et demi d hôpital, on imagine la souffrance de mon mari. Ainsi que les coûts de sécu pour 11 jours de réa et le reste en médecine ou centre de réadaptation.
    Evidemment, cela a des répercutions aussi chez les proches : je fais de la tension anormale et un oeil a l’air d’avoir subi quelque chose.
    Et quels coûts économiques pour notre pays confiné sans espérance d’en sortir ?

  20. Bonjour suite à votre dernière lettre dans laquelle vous parlez du lien entre covid et prevotella j’ai fais quelques recherches sur internet car je trouvais ça très intéressant (je suis naturopathe alors tout ce qui touche au naturel ça me parle et lien entre intestin et le reste aussi!)
    Et je suis tombée sur cet article qui réfute toute la théorie expliqué dans votre lettre. J’en suis malheureusement perplexe… Si vous avez une réponse, un commentaire, merci !

    https://factuel.afp.com/non-ce-nest-pas-la-bacterie-prevotella-qui-tue-les-patients-du-covid-19

  21. Bonjour Dr Schmitz
    Merci pour tous vos lettes qui portent toujours ‘ votre originalité personnelle ‘.
    J’ attire votre attention sur un point particulier : l’origine de ce fameux virus.
    Si je comprends bien pour vous, l’origine est NATURELLE.
    Je résume à ma façon avec un peu d’humour ( mais humour rime avec AMOUR ).
    ‘Une chauve souris chinoise a fait l’amour avec un pangolin avant d’aller hiberner dans sa grotte ‘ manque de chance il en est né des affreux virus inconnus et diaboliques.
    Avez-vous seulement effleuré une autre hypothèse ??? Cordialement A RAOUL

  22. Docteur Schmitz, bonjour

    Tout d’abord, merci et bravo pour vos courriers si lumineux, exempt de la corruption des labos pharmaceutique.
    Je pense également que la pandémie est finie, ou, sur le point de se terminer.
    La situation que je vis actuellement me permet de vous confirmer sur cette vision.
    Je suis arrivé avec mon épouse pour un séjour de 2 mois à Monastir en Tunisie le 02/03. La pandémie avait déjà commencé et pourtant nous sommes partis de France sans aucuns contrôles.
    À l’aéroport de Monastir nous avons subi un contrôle des températures. Très rapidement ce pays a fermé ses frontières, pourtant vitales pour son activité principale, le tourisme. Puis, ils ont instauré le couvre-feu de 18h à 6h, interdisent les déplacements entre gouvernorats (régions) et même entre les villes. Les commerces, marchés, cafés, restaurants ont également été fermés.
    Ils ont, alors que leurs coutumes ne les y engagent guère, portés des masques, respectés les distances dans les rassemblements, lavés les mains au gel hydroalcoolique etc…
    Résultats des chiffres que nos autorités aimeraient bien pouvoir annoncer pour se vanter avec ;
    Pour 11,4 millions d’habitants moins de 1000 personnes contaminées et 41 décès à ce jour.

    Ce qui représenterait pour la France moins de 250 morts.

    Pourquoi ?

    Certainement multifactoriel.
    Je suis persuadé que la douceur du climat joue un rôle important dans la transmission du virus, plus il fait chaud moins le virus se transmet. Actuellement la température frôle les 30°. Il suffit de vérifier la carte mondiale de la pandémie pour se rendre compte que les pays situés dans l’hémisphère sud sont très nettement moins touchés.
    Mais surtout, ils ont adopté le traitement par chloroquine dès le début de maladie depuis le 04/04.

    Mais l’arrivée du ramadan depuis plus d’une semaine, pourrait changer la donne. La plupart des barrières viennent de sauter. Les marchés et la plupart des commerces ont rouvert, les distances de sécurité ne sont plus respectées, les déplacements entre villes devraient se libérer à partir de lundi 04/05. Bref le déconfinement a largement commencé.

    Résultats

    1 semaine vient de s’écouler et pour l’instant il n’y a pas d’aggravation du nombre de contamination ni d’hospitalisation. S’il n’y a pas d’explosion dans les jours qui viennent, ce sera la preuve que l’épidémie est bel et bien finie, n’en déplaise à nos dirigeants qui aimeraient bien, pour tout un tas de raisons, que le confinement perdure.

    Questions

    Vous parlez de la Prevotella.
    A-t-elle un lien avec l’obésité ?
    Peut-elle être en rapport avec la nicotine qui d’après une étude protégerait contre le virus covid19 ?
    Cette idée depuis une information reçue récemment qui indiquerait que la nicotine, présente dans le tabac, serait également disponible en bonne quantité dans certains aliments comme le poivron et le piment. Aliments consommés en quantité importante dans ce pays.

    Infos
    Les anti chloroquine ont débarqué sur les médias tunisiens et peut-être à de plus hauts niveaux (à suivre).

  23. Bonjour Dr Schmitz
    juste pour vous dire merci de vos lettres courtes, PLEINES DE BON SENS et qui nous alertent à juste titre- je partage totalement votre inquiétude par rapport à nos « réductions » de liberté et aux dangers de nous voir un jour obligés de subir un vaccin !
    mind you, BIG BROTHER IS WATCHING YOU: Geoges Orwell avait raison !
    la seule question : comment se mobiliser ? les gens sont tellement contrits dans la peur ….
    merci à vous de continuer, par vos lettres COURTES et donc lisibles (!), de nous informer et alerter ! -tous les lanceurs d’alerte, unissez vous !
    portez vous bien,
    Bien cordialement

  24. Bonsoir, j aurais voulu vous poser la question suivante: est ce que je peux prendre en meme temps les probiotiques et la Berberine?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *