C O V I D 19 les vrais gestes barrières (ce n’est pas forcément le masque)

Chère lectrice, cher lecteur,

Tout comme vous, j’ai mille raisons de m’inquiéter et de me mettre en colère pour cette rentrée. Mais j’ai décidé de ne pas y céder, de résister, et de garder le sourire !

C’est primordial pour votre santé aussi bien physique que psychique.

Voici mes 4 conseils pour rester en forme et optimiste malgré la situation, surtout si vous vivez dans une grande ville et êtes concernés par l’obligation du port du masque en extérieur.

1. Se préserver de la pollution médiatique

Nous évoluons aujourd’hui dans un climat anxiogène qui ne laisse que très peu de place au rire, à la légèreté…à tout ce qui donne sa couleur à la vie !

Les médias continuent de semer la panique dans le pays et d’alimenter l’angoisse autour de la pandémie de COVID-19.

Ils viennent de recevoir 483 millions supplémentaires sur 2 ans pour relayer les consignes gouvernementales1. Il faut croire que les 1,3 milliards de budget annuel ne suffisaient pas !

Le premier geste santé, c’est donc d’éteindre sa télévision, surtout au moment des informations.

L’anxiété et les mauvaises pensées détériorent notre santé et notre immunité.

Plutôt que d’y céder cultivez la bonne humeur, partagez des blagues avec vos amis, invitez-les à dîner, faites-vous plaisir tant qu’il fait encore beau !

Le mal n’est jamais plus petit que lorsqu’on le ridiculise. Chaque fois que vous riez, vous êtes libre !

Pour reprendre la phrase de Franklin Roosevelt, l’un des hommes les plus illustres du XXe siècle, la seule chose dont il faut avoir peur, c’est la peur elle-même.

2. Surtout, relativiser !

En vérité, il n’y a plus aucune raison de s’alarmer. La maladie ne fait presque plus de morts – une dizaine par jour en moyenne. C’est-à-dire autant que les accidents domestiques2

La pandémie est devenue bénigne et la seconde vague dont on nous rebat les oreilles depuis déjà le mois d’avril, n’a jamais déferlé sur le pays.

Le 26 août dernier, en France, il y a eu ZERO MORTS du COVID-19.

Vous en avez entendu parler ? Les médias l’ont relayé ? Bien sûr que non.

Alors, vous me direz, peut-être que la maladie reste dangereuse, vu les mesures prises par le gouvernement. Mais ce n’est même pas le cas !

En effet, le traitement du Dr Raoult suffit à la combattre efficacement. Affaibli par des mois de circulation, le virus fond comme neige au soleil sous l’effet du médicament (si du moins vous n’êtes pas en mauvais état de santé).

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut vivre dans l’insouciance la plus totale : Il est plus que jamais essentiel de porter un regard lucide sur l’actualité sanitaire, et de glaner les bonnes informations pour ne pas commettre d’impair. 

3. Le masque oui, mais quand c’est nécessaire !

Dans de nombreuses villes de France, dont Paris, le port du masque est désormais obligatoire, même en extérieur.

Selon les épidémiologistes et les infectiologues eux-mêmes (Pr Toussaint, Pr Raoult, Mme Catherine Hill, Dr Stéphane Gayet), le port du masque en extérieur est insensé.

Il semblerait que le virus soit capable de circuler dans l’air, mais aucune étude ne prouve que le masque nous protège de cela.

J’irais même plus loin : non seulement il est inutile, mais il serait dangereux dans certaines conditions.

En effet, le masque est un véritable nid à microbes. On y retrouve des staphylocoques dorés dont votre corps se débarrasse en temps normal, mais que vous risquez de développer en respirant dedans à longueur de journée.

La quasi-totalité des personnes qui ont fait analyser le contenu de leurs masques ont retrouvé des traces de staphylocoque à l’intérieur.

Rappelons que cette bactérie est mortelle. Elle est responsable de l’essentiel des 3500 à 9000 morts annuelles causées par les maladies nosocomiales (celles qui s’attrapent simplement en séjournant à l’hôpital et touchent 1 patient sur 20).

En réalité, mes amis généralistes et moi-même sommes davantage soucieux de la recrudescence de certaines maladies chroniques que de la pandémie. Parmi elles :

  • Les caries ;
  • Les bronchites ;
  • Les allergies au plastique ;
  • Les gingivites ;
  • L’impétigo ;
  • L’herpès labial ;
  • Les conjonctivites (le souffle remonte dans les yeux) ;

Et bien d’autres encore…

Sans compter que votre corps, en manque d’oxygène, est beaucoup moins capable d’évacuer les toxines. Or elles sont à l’origine de la totalité des maladies chroniques.

Si vous habitez en ville, considérez donc cette période comme un second confinement.

Sortez de chez vous le moins possible, pour ne porter le masque que lorsque cela est vraiment nécessaire (lorsque vous faites vos courses par exemple, ou rendez visite à des proches).

Bien sûr, il n’est pas question de se barricader des mois durant !

Il est très important de s’aérer, et surtout de vous donner les moyens de résister physiologiquement.

4. Booster son système immunitaire

Le sport (sans masque) est votre allié santé numéro 1 !

Si possible, achetez-vous un rameur ou un vélo d’appartement, ou mettez-vous au yoga ou au taïchi, et pensez à aérer votre appartement.

Si vous pouvez partir à la campagne, la saison est encore propice aux promenades et aux randonnées sans masque. 

Pour booster davantage vos défenses immunitaires et vos fonctions biologiques essentielles, vous pouvez aussi vous tourner vers la CoQ10.

C’est un puissant antioxydant qui permet à votre corps de respirer, à votre cœur de fonctionner normalement, et à vos cellules de faire leur travail.

En formule liposomale, elle a l’avantage d’être facilement absorbée par votre organisme.

Encapsulée dans un liposome, c’est-à-dire une particule entourée de lipides, la CoQ10 se dilue dans les graisses et agit rapidement sur votre corps.

La bonne CoQ10 n’est pas donnée, mais mon propre éditeur s’est débarrassé des symptômes du virus grâce à celle-ci, que je vous recommande.

Deuxième conseil pour booster votre système immunitaire : adoptez chaque matin ce geste simple : deux oranges et un citron pressés…Le tour est joué !

Mais si vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire, je ne peux que vous recommander la phycocyanine, ce pigment bleu-vert qui donne sa couleur à la spiruline et qui procure de multiples bienfaits.

C’est aussi un antioxydant de premier choix, qui nettoie vos cellules et agit comme anti-âge.

Mais encore faut-il que la phycocyanine soit fraîche. C’est pourquoi, il vaut mieux se la procurer sous forme d’ampoules. Sous cette forme, elle conserve tous ses nutriments.

Enfin, je sais bien qu’il est très difficile d’aborder une rentrée sans stress, et le masque ne facilite pas la tâche…

Pour mieux le gérer, les plantes sont ce qu’il y a de mieux. Elles n’ont plus à faire leurs preuves, puisque nous les utilisons à des fins médicinales depuis la préhistoire.

Je vous recommande ce mélange de Nard de l’Himalaya et de Ballote Noire, deux plantes méconnues, mais diablement efficaces pour vous détendre sans vous mettre à plat.

Portez-vous bien et n’hésitez pas à partager !

Au plaisir de vous lire,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

1.  https://www.lefigaro.fr/medias/la-presse-recevra-des-aides-supplementaires-de-483-millions-sur-2-ans-20200827
2.  https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/10/chutes-noyades-etouffement-plus-de-21-000-morts-par-accident-de-la-vie-courante_5060016_4355770.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *