Champignons

Une huile végétale contre les mycoses… et les kilos en trop !

Chère lectrice, cher lecteur,

Il y a quelques temps, c’était Pâques, et ce n’est pas seulement l’occasion de manger du chocolat.

Même si cela reste un plaisir.

C’est aussi l’occasion de méditer sur le sens originel de cette fête, qui rappelle le départ des Hébreux depuis le pays d’Égypte où ils étaient retenus comme esclaves.

En effet, selon la tradition biblique, les Hébreux n’ayant plus assez à manger au pays de Canaan, sont venus demander l’hospitalité aux Égyptiens.

Mais quelques générations plus tard, ils se sont retrouvés réduits en esclavage, et le Pharaon Ramsès II ne voulait pas les laisser partir, car ils représentaient une main d’œuvre gratuite.

Les gens de ma génération, et d’autres plus jeunes, auront eu l’occasion de faire leur éducation religieuse avec Les Dix Commandements de Cécil B.

DeMille, qui reste un classique presque indépassable.

Et nous aussi, après 2 ans de tracasseries sanitaires, nous aimerions comme les Hébreux de jadis qu’on nous laisse tranquille.

Nous aimerions beaucoup que les gouvernements occidentaux, comme « Pharaon » jadis, cessent de faire planer la crainte des reconfinements et des vaccinations forcées à la moindre épidémie de grippe.

Hélas, le déploiement de l’identité numérique laisse penser le contraire[1]… et pour vivre normalement, il faudra bientôt être en parfaite conformité avec les autorités européennes.

Votre droit à choisir vos soins, par exemple, sera pour ainsi dire aboli.

Puisque tout ce que l’identité numérique vous permet de faire aujourd’hui, demain, vous ne pourrez plus le faire sans elle…

En espérant qu’il n’y ait pas besoin d’intervention divine pour faire valoir nos droits à vivre libres, laissez-moi revenir sur un phénomène intéressant, lié à la tradition de Pâques.

Vos champignons vous manipulent-ils ?

D’après la Bible, les Hébreux n’ayant eu que peu de temps pour fuir d’Égypte, ils ont emmené le pain avant que la pâte n’ait eu le temps de lever.

D’où cette tradition juive pendant laquelle, durant la semaine de Pâques, il faut se contenter de pain azyme (littéralement « sans levure »), et ne pas boire de bière, car elle contient beaucoup de levure.

C’est intéressant, car c’est la seule tradition que je connaisse qui propose une « diète de champignons » !

En effet, les champignons, ce ne sont pas seulement les cèpes, les champignons de Paris, ou encore les bolets et les morilles…

Les champignons – qui ne sont ni des animaux, ni des végétaux – sont absolument partout, y compris dans notre corps, sous forme microscopique.

Ils peuvent notamment avoir une influence sur votre comportement.

L’exemple le plus extrême est celui du cordyceps unilateralis, capable de prendre véritablement le contrôle du cerveau des fourmis qu’il parasite[2]

Ce champignon est donc véritablement capable de transformer une fourmi en zombie !

Mais sans aller jusque là, nous sommes très nombreux à être atteints de candidose, c’est-à-dire à voir notre comportement alimentaire dicté par une infestation de champignons.

En effet, la candidose, ou infestation par candida albicans, se manifeste de nombreuses manières (notamment par une recrudescence des mycoses).

Cependant, le symptôme le plus évident et le plus gênant, reste la fringale de sucre.

Car le champignon a besoin de se nourrir, de sucre essentiellement, et ce besoin, il vous fait croire que c’est le vôtre.

Candidose, êtes-vous touché ?

Si vous sentez que tous vos régimes échouent à cause de vos fringales incontrôlées de sucre, il est peut-être temps de vous demander si vous n’êtes pas frappé(e) de candidose.

Ceci particulièrement si vous avez des problèmes de champignons réguliers ou de mycoses, d’infections et d’irritations régulières sur la peau. Cela peut également toucher vos poumons, ou chez l’homme, le gland.

La première des solutions à essayer, est bien sûr de cuisiner avec de l’ail frais. Le candida albicans déteste l’ail.

Plus vous consommez d’ail frais cru, ou le moins cuit possible, plus vous pouvez attaquer candida albicans.

Mais faites attention, car l’ail peut sérieusement déranger votre intestin à trop hautes doses, surtout si vous êtes sérieusement atteint par candida albicans.

Mais peut-être n’aimez-vous pas l’ail, ou peut-être que vous ne voulez pas en cuisiner tous les jours.

Dans ce cas-là, pour vous débarrasser d’une prolifération excessive de candida albicans, il y a l’huile de coco.

Un remède naturel et sain pour mincir et retrouver de l’énergie

Normalement, candida albicans ne devient pas candidose.

C’est notre alimentation, beaucoup trop riche en sucre, qui rend ce micro-champignon complètement fou, et le fait proliférer de façon incontrôlable.

Pour parer à cela, il faut

  • Rétablir votre terrain ;
  • Retrouver un équilibre pour votre microbiote ;
  • Renforcer votre système immunitaire ;
  • Modifier votre alimentation :

Tout ceci, vous pouvez le faire avec une cure d’huile de coco MCT de la meilleure qualité

Elle est un moyen de mettre un frein radical à la prolifération de candida albicans : elle rééquilibre votre système digestif et elle arrête vos fringales de sucre.

En effet, l’huile de coco MCT (pour « chaînes triglycérides moyennes ») permet un meilleur traitement des graisses et des sucres par votre organisme, et donc stimule l’absorption des nutriments et la perte de poids.

Surtout, l’huile caprylique naturelle qu’elle contient, favorise le rééquilibrage bactérien de votre intestin, et vous permet de retrouver un appétit normal.

Et en plus, vous voici pleine d’énergie pour la belle saison !

Voilà pourquoi l’huile de coco MCT est un allié de choix pour dire adieu à vos kilos en trop et retrouver de la légèreté !

Et vous n’angoisserez plus à cause de cette plaquette de chocolat qui vous « attend » dans le placard…

Portez-vous bien !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

[1] https://www.ouest-france.fr/europe/la-commission-europeenne-propose-l-instauration-d-une-identite-numerique-europeenne-eb862b9a-c46b-11eb-8b8e-03302949cc5a

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Ophiocordyceps_unilateralis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *