oeil

Les 3 nutriments indispensables à la santé de vos yeux

Chère lectrice, cher lecteur,

Quel âge avez-vous vraiment ?

Certains vous diront que vous avez l’âge de vos artères, ou de vos articulations…

Pardonnez-moi, mais j’entends derrière cette petite phrase un jugement plutôt moralisateur !

Toujours on blâme « les excès », mais après tout, ce sont les excès qui font les moments mémorables !

Ce sont plutôt les habitudes qui sont dangereuses, surtout lorsqu’elles sont nocives…

Et puis de l’autre côté, il y a ceux qui vous diront :  

La jeunesse est une question d’état d’esprit : « On est jeune dans sa tête ».

Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas complètement vrai non plus !

Difficile de se lancer dans le saut à ski à 70 ans, ou de tenter l’Iron Man, ce célèbre concours sportif trois fois plus difficile que le marathon…

Quel que soit notre âge, nous avons une condition physique et une condition psychologique, et il faut entretenir les deux.

Il y a pourtant un point sur lequel elles se rejoignent…

« Être, c’est percevoir »

Cette phrase n’est pas de moi, on la doit au philosophe irlandais George Berkeley.

C’est pourtant une évidence : notre cerveau est avant tout le miroir de notre environnement.

Et qu’est-ce qui le remplit ? Nos 5 sens !

  • L’odeur du jardin, du bac à fleurs, ou simplement celle de la cuisine ;
  • Le bon goût d’une nouvelle recette réussie !
  • Le ravissement de voir les enfants jouer, de retrouver des endroits que nous chérissons, des rues ou des chemins où nous aimons nous promener ;
  • Le toucher du papier, lorsque nous nous apprêtons à écrire ou à regarder un album de photos, une caresse tendre ;
  • La joie d’entendre une musique qui nous rappelle des jours heureux…

Ce sont toutes ces choses qui nous relient au monde, et surtout aux autres.

C’est parce que vous écoutez vos enfants et vos petits-enfants que vous les comprenez, et que vous les accompagnez dans la vie.

C’est parce que vous gardez un œil sur le monde tel qu’il est, que vous pouvez comprendre les autres, leurs joies et leurs difficultés.

Et c’est dans cette compréhension mutuelle que nous pouvons ressentir de l’amour les uns pour les autres, et aussi, que se maintient l’amour de la vie.

Sans vos sens pour percevoir tout cela, vous vous retrouvez enfermé dans une coquille, et c’est déprimant.

C’est là tout le drame de la perte de la vision et de l’ouïe particulièrement. Ainsi que celle des autres sens.

Aussi, je me dois de vous adresser quelques astuces pour garder vos sens en alerte !

Variez les plaisirs, toujours

L’astuce n°1 est de garder un esprit curieux.

Ce n’est pas facile, et c’est pour cela qu’il y a bien des gens qui dès la trentaine (et même avant), sont déjà « vieux dans leur tête ».

Même si la modernité peut se montrer franchement décevante depuis deux ans, les plus jeunes que nous ont souvent des passions intéressantes.

Mais cela ne coûte pas grand-chose de demander : quel livre lis-tu en ce moment ? Quelle émission tu regardes ?

Ils ne demandent qu’à ce qu’on s’intéresse à ce qu’ils aiment !

Et si vous ne trouvez pas la musique « contemporaine » à votre goût, vous pouvez leur faire découvrir la vôtre !

Ce sont des grands moments de partage en perspective.

Il en va de même pour la cuisine.

Cuisiner des recettes nouvelles représente un défi qui réserve toujours de bonnes surprises !

Le fait de rester attentif, à l’écoute et toujours prêt(e) à essayer de nouvelles choses gardera vos sens à vif !

Avec un esprit curieux, c’est la santé que vous conservez.

Évadez-vous de cette « prison de l’esprit »

Perdre la vue est une angoisse pour nous tous, avec l’âge.

Il existe aujourd’hui des aides auditives plutôt discrètes, et très efficaces.

Mais pour les yeux, rien de tel, ni aucune greffe…

Quand la vue baisse, c’est le contact avec le monde qui diminue, et c’est le plaisir de lire, ou même de regarder des émissions qui s’en va.

La cécité est une prison pour l’esprit.

Mais il y a tout de même eu un changement dans notre société.

Il y a encore 20 ans, on considérait tout à fait normal de devenir aveugle avec l’âge.

La vue baissait, c’était comme ça et il n’y avait rien à y faire.

Depuis quelques années, le grand-public a été beaucoup plus sensibilisé à cette cause.

Particulièrement à la question de la DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Il s’agit d’une dégradation irréversible de la vue qui commence par le centre de l’œil.

Même si l’on peine encore à renverser cet effet, nous savons pertinemment qu’il y a moyen de prévenir cette maladie par les nutriments.

Car pour garder une bonne vue, l’organisme a besoin de nutriments très spéciaux dont nous manquons tôt ou tard, à moins d’une alimentation rigoureuse.

Vos yeux ont un besoin absolu de ces 3 aliments

Le premier et le second nutriment sont ce que l’on appelle des caroténoïdes.

Car ce sont des cousins du bêta-carotène, que l’on a trouvé… dans les carottes.

Mais on les trouve aussi dans bien d’autres aliments !

Ainsi, la lutéine est un antioxydant que l’on retrouve dans les œufs et les légumes à feuille verte, essentiellement.

Cresson, salade, haricots verts, épinards… Accompagnés d’une bonne omelette baveuse, c’est un régal !

Vous y trouverez également le second nutriment indispensable à une bonne vue : la zéaxanthine.

Or la lutéine et la zéaxanthine ne sont pas que des nutriments… ce sont des composants de votre œil !

Et seul ces deux-là – sur les 600 caroténoïdes existants – se trouvent dans la macula de l’œil, c’est-à-dire pile au centre.

Plus vous en avez, plus vous réduisez le risque de maladie chronique des yeux.

Et ils ont en plus cet avantage de filtrer la lumière bleue, qui est la plus fatigante, et donc la plus nocive pour nos précieux organes de la vue.

Ces ingrédients, vous pouvez les retrouver dans un produit que je prescris régulièrement.

Il s’appelle le lipOptique.

Il vous garantit un taux de de lutéine et de zéaxanthine optimal.

Surtout, il agit directement sur vous, grâce à sa capsule liposomale, faite d’une bicouche lipidique exactement semblable à celle de vos cellules.

Ces nutriments pénètrent vos yeux et leur permettent de fonctionner pleinement, et donc, d’éviter de se dégrader avec le temps.

Enfin, LipOptique vous évite de changer complétement votre régime, car vous avez enfin l’essentiel pour prendre la santé de vos yeux en main.

La plus précieuse des graisses ?

Enfin, le 3e ingrédient, lui aussi d’une importance capitale, c’est la DHA.

La DHA est l’un des composants essentiels des yeux, mais aussi du cerveau.

C’est l’un des trois types d’oméga 3, ces acides gras dont votre corps raffole, et qui sont parmi les facteurs déterminants d’une bonne santé. 

Les omégas 3 ne guérissent pas les yeux, ils leur permettent seulement d’avoir un fonctionnement optimal.

Mais n’est-ce pas ce dont vous avez besoin, afin que la santé de vos yeux reste stable, et ne baisse pas avec les années ?

La seule chose que reconnaissent les autorités, c’est qu’il y a un besoin important de DHA pour les yeux et le cerveau au moment de la croissance.

Mais croyez-moi, même avec l’âge vous continuez à fabriquer des neurones, et vos yeux continuent à lutter contre les mauvaises journées…

Donc je vous recommande d’user et d’abuser de la DHA.

Poisson gras (surtout les petits), avocats, noix… regardez tout de même que ces aliments ne viennent pas de trop loin.

Et notre cerveau, une exception dans le règne animal, devrait sa taille extraordinaire à ce régime savoureux !

Ce sont des aliments si indispensables à notre corps que l’on se demande encore sérieusement si l’être humain n’aurait pas évolué le long des côtes, à force de manger des poissons gras1.

Hélas, aujourd’hui, comme je l’ai souvent écrit dans mes lettres, les poissons gras les plus gros sont remplis de métaux lourds, notamment de mercure.

Mais cela ne vous empêche pas de privilégier d’autres sources d’oméga 3 dans votre assiette, et notamment avec des poissons gras plus petits !

Prenez bien soin de vous,

Dr. Thierry Schmitz


Sources

[1] Morgan, Elaine. The Aquatic Ape, 1982, Stein & Day Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *