Les escapades gourmandes du Docteur #1 : le régime méditerranéen

Chère lectrice, cher lecteur,

Quand arrive la fin juin, je profite d’une chance inestimable, celle de pouvoir enfin me rendre sur la Costa Blanca.

A cette occasion, je peux profiter à loisir d’une saine chaleur, et mon corps est ravi de pouvoir faire d’importantes réserves en vitamine D !

Or me rendre dans le sud, c’est aussi l’occasion de me nourrir avec la meilleure alimentation qui soit pour la santé : le régime méditerranéen.

C’est grâce à ce régime qu’en Sardaigne et à Icarie (une île grecque), les habitants arrivent couramment à 90 ou 100 ans en excellente santé.

Cet été, je vais donc vous faire découvrir des aliments du régime méditerranéen dont vous pourrez vous régaler – et qui ne manqueront pas d’accroître encore votre capital santé.

Car même si la plupart de ces aliments vous sont certainement connus, les bénéfices santé de chacun d’entre eux sont, en général, complètement ignorés.

A tort ! Car même un fruit comme la tomate (et oui, c’est un fruit), a des qualités que vous n’auriez nullement soupçonnées !

Mais avant tout, je vous propose un petit retour sur ce qu’est le régime méditerranéen.

Le mystère du régime méditerranéen

Le régime dit « méditerranéen », est en fait propre aux rivages qui bordent le sud de l’Europe. Il se compose essentiellement de fruits et de légumes, souvent crus et riches en polyphénols, c’est-à-dire en tanins.

En somme, le régime méditerranéen, c’est de la nourriture très colorée, pas ou peu cuite, qui vous donne le maximum de nutriments pour peu de calories.

Ce régime se démarque des modes alimentaires plus nordiques qui, à cause de la froidure, sont plus caloriques. Il s’oppose totalement au mode alimentaire industriel, où la nourriture est transformée.

Le meilleur régime alimentaire méditerranéen est celui dont les aliments sont locaux. A ce titre, les Italiens, pour qui la qualité de la nourriture est sacrée, ont développé l’idéal du « kilomètre zéro ».

Cela signifierait que les aliments ont été produits juste à côté du restaurant où vous allez manger ! J’ai peine à y croire, mais l’intention est là…

Sans parvenir à de telles extrémités, il va de soi que vous gagnez à manger les fruits et légumes locaux, surtout s’ils sont beaux et goûteux comme ils le sont là où j’ai le bonheur de passer mes vacances.

Le marché à la criée de Dénia, où je me rends régulièrement, me permet aussi de me nourrir de magnifiques poissons locaux à des prix abordables. La ville est l’un des phares gastronomiques de l’Espagne.

Partout en Europe il y a des marchés locaux et vous pourrez trouver des aliments goûtus et à des prix abordables. Donc si vous êtes motorisé, sautez l’étape du supermarché ! Vous ne le regretterez pas.

Il a fait ses preuves depuis… toujours

Le régime méditerranéen est excellent pour la santé. Il donne des forces à votre organisme si vous êtes malade, et si vous êtes en bonne santé, il vous préserve !

C’est la raison pour laquelle tant de livres lui sont consacrés, et que même les médecins et les nutritionnistes le tiennent pour l’un des meilleurs régimes alimentaires qui soient.

Il vous permet de prévenir et de résister au diabète de type II, aux maladies cardiaques, à l’hypercholestérolémie – pour le moins. 

Il est riche en acides gras insaturés, qui régénèrent les cellules et en particulier celles du cerveau, ainsi qu’en fibres, bonne pour la digestion, et enfin en vitamines et minéraux, indispensables à une bonne santé sur le long terme.

Dans le régime méditerranéen, les aliments privilégiés sont la laitue, le concombre, le poivron, la courgette, la tomate, la carotte et les olives.

J’apprécie de préparer de grandes salades contenant ces ingrédients pour toute la famille. J’y rajoute à l’occasion des herbes, comme le romarin ou la coriandre, ou encore d’autres légumes tels que le céleri ou le fenouil.

De ces fruits et légumes crus et colorés, vous pouvez user et abuser ! Faibles en calories et riches en micronutriments, ils sont ce qu’il y a de mieux pour la santé.

N’oubliez pas non plus les noix et les graines en général, qui possèdent de sérieuses qualités nutritionnelles que je ne manque pas de vous vanter tout au long de l’année !…

Dans le sud également, vous pourrez trouver de l’huile d’olive locale, qui est souvent d’une qualité introuvable en France, en Suisse et en Belgique.

Quelques aliments « limite » (pour les très gourmands) 

Le lait et le fromage ne sont pas interdits, même si les fromages affinés contiennent peu ou pas de lactose et sont donc moins susceptibles d’être incompatibles avec les intolérances alimentaires. Ils sont aussi plus digestes.

Toutefois, il est important de limiter la consommation de fromage, ce qui n’est pas toujours évident, tant on peut être tenté, surtout lors des grands banquets estivaux.

En effet, les fromages contiennent beaucoup de graisses et sont souvent trop riches en protéines par rapport aux exercices que l’on fait en vacances – à moins que vous n’ayez prévu des congés très sportives !

De fait, puisque l’été est une saison chaude, il s’agit plutôt de s’alléger, et le fromage en excès a plutôt tendance à nous alourdir…

Vous pouvez aussi consommer du poisson et de la volaille (si vous ne les noyez pas dans l’huile et si vous ne les grillez pas jusqu’à ce qu’ils noircissent, bien sûr !)

Les œufs aussi, dans des proportions modérées, peuvent accompagner ce régime. Évitez tout de même l’omelette à douze œufs…

Le vin rouge est largement consommé en été dans le sud. Il est fort riche en tanins, notamment le resvératrol, qui est excellent pour la santé.

Toutefois, je vous recommande là aussi de faire preuve de modération ! Un bon nutritionniste vous dira qu’il ne faut pas dépasser deux verres par jour, et à raison !

Car vous le savez comme moi, le problème du vin, c’est que c’est une pente savonneuse si vous me le concédez. Le troisième verre implique déjà le quatrième, et rapidement, c’est une bouteille par personne…

Pour ma part, je préfère me passer de vin quelques jours par semaine, et si je fais quelques excès durant les dîners avec les amis, je n’ai pas besoin d’une bouteille entière pour me sentir égayé.

Mais après tout, je suis belge, et nombre de mes amis français sont incapables de se passer de leur verre quotidien, comme nous en Belgique, il nous est parfois difficile de nous passer de notre bière…

C’est mieux si vous faites sans eux !

L’avantage du régime méditerranéen, c’est qu’il forme un tout qui est parfait pour la santé. C’est donc aussi l’occasion de vous passer et de vous déshabituer des aliments ordinaires moins bons pour votre organisme.

Ainsi, pour tout ce qui est pain et féculents, vous pouvez grandement réduire votre consommation. Arrêtez si possible le pain blanc, et préférez les céréales complètes. Si vous pouvez arrêter les céréales totalement, profitez-en !

C’est aussi l’occasion de ne pas manger de produits transformés que l’on trouve si fréquemment dans les supermarchés – ne parlons pas des stations-services… Il en va de même pour les sucreries !

Si vraiment le sucré vous manque, un ou deux carrés de chocolat noir devraient pouvoir vous apaiser. Mais n’oubliez pas que vous pouvez vous faire de royales salades de fruits.

Je pense que l’un des avantages du régime méditerranéen est que, grâce aux poissons gras et aux noix, vous puissiez faire le plein d’oméga3. Cela permet de retrouver votre équilibre alimentaire.

Privilégiez le frais et ce qui vous rend léger, et vous verrez, en quelques semaines, votre esprit suivra, et vous vous sentirez en bien meilleure santé.

A très vite, pour une prochaine escapade gourmande !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

Si vous avez une question sur cet article, vous pouvez la poser ci-dessous.

En raison du nombre important d’inscrits, le Dr Schmitz ne pourra pas vous répondre personnellement. En revanche, il prendra connaissance de votre question et répondra aux questions les plus fréquemment posées et mettant les réponses au dessous l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *