yam plante

1 plante améridindienne pour contrer les symptômes de la ménopause

Madame,

Avez-vous déjà entendu parler du yam ?

C’est LA plante utilisée depuis des siècles pour contrer les effets néfastes de la ménopause.

De l’Amérique latine à l’Asie, un nombre incalculable de femmes qui l’ont utilisée valide ses bienfaits.

Mais la plupart des médecins occidentaux méprisent la médecine végétale…

Aujourd’hui, la centaine de témoignages dithyrambiques que j’ai reçu m’amène forcément à vous conseiller le yam si vous vivez actuellement cette crise hormonale qu’est la ménopause.

La ménopause, une souffrance plus qu’une maladie

Souvent taboue, la ménopause intervient généralement entre 48 et 55 ans et gâche la vie de très nombreuses femmes.

Pourtant ce n’est pas une maladie à proprement parler.

Elle n’engendre pas de blessures ni d’invalidité.

Par conséquent, beaucoup n’osent pas aller voir leur médecin pour en parler bien que ce soit son rôle de prendre en charge cette souffrance.

Médicalement, la ménopause désigne l’arrêt des règles.

Cet arrêt est constaté lorsque 12 mois se passent sans écoulement de sang – ce qui est dû à l’épuisement des ovaires.

Ce symptôme correspond à une baisse drastique de la production des hormones sexuelles (progestérone et œstrogènes).

Des symptômes qui vous gâchent la vie… et pourraient être évités

A la ménopause, votre corps se met en deuil de sa sexualité procréatrice et cela s’exprime par plusieurs effets qui peuvent, même s’ils sont « naturels », vous gâcher la vie : 

  • Les bouffées de chaleur;
  • La sécheresse intime ;
  • Les sueurs nocturnes;
  • La diminution de la libido ;
  • Les douleurs articulaires et rhumatismes ;
  • La diminution des capacités de concentration ;
  • Les troubles de l’humeur – irritabilité, angoisse – stress pouvant aller jusqu’à la dépression.

Certaines femmes remarquent une prise de poids. Ce n’est pas une conséquence directe, mais elle résulte de la baisse importante de l’activité intérieure du corps (le métabolisme).

Toutefois, ces symptômes invalidants ne sont pas les seuls, et d’autres problèmes de santé plus graves encore peuvent apparaître :

  • Augmentation des maladies cardio-vasculaires ;
  • Ostéoporose avec perte de masse osseuse ;
  • Affaiblissement des défenses immunitaires.

Traitement hormonal substitutif : ce que vous risquez à long terme

A ce moment de la vie d’une femme, nombreuses sont celles qui se tournent vers un traitement hormonal substitutif.

S’il peut soulager les symptômes de la ménopause,il peut s’avérer très dangereux s’il est pris trop longtemps.

Cela se traduit alors par des augmentations certaines de risques de cancer du sein, de l’endomètre (muqueuse utérine), ainsi que des ovaires. C’est ce que souligne une étude publiée dans le Lancet, l’une des revues médicales les plus lues au monde[1].

C’est pourquoi je ne peux que vous conseiller le yam comme alternative végétale naturelle, efficace et saine à cette chute de production hormonale.

Quels sont les bénéfices du yam sur les femmes ?

Le Yam, ou igname sauvage – dioscorea mexicana – est une plante médicinale traditionnelle de l’Amérique centrale et méridionale.

Elle est utilisée depuis des siècles, notamment comme antidouleur, pour traiter les problèmes de santé spécifiquement féminins :

  • Elle agit comme un antispasmodique, qui soulage les règles douloureuses et les crampes menstruelles ;
  • Elle régule également le cycle menstruel et les déséquilibres hormonaux;
  • Elle agit aussi pour soulager les nausées de la grossesse, et les sages-femmes amérindiennes l’utilisaient pour faciliter l’accouchement et prévenir les fausses couches.

1 petite molécule à l’origine de ces vertus extraordinaires

Le yam contient dans sa racine une petite molécule, la diosgénine, qui a des 2 fonctions majeures :

  • Elle favorise naturellement la fabrication des hormones sexuelles : la progestérone et les œstrogènes ;
  • Elle stimule la fabrication de la DHEA, une hormone qui ralentit considérablement le vieillissement, et dont vous avez certainement entendu parler car elle est utilisée comme complément anti-âge.

Et la renommée du yam ne se limite pas aux chamanes d’Amérique latine.

En Chine, il est également très populaire pour traiter les problèmes urinaires etles troubles digestifs.

Protégez-vous du cancer grâce à la progestérone

La progestérone est indispensable au bien-être et à la santé féminine :

  • Elle augmente la sécrétion de l’urine ;
  • Améliore la qualité du sommeil ;
  • Elle a des vertus antidépressives;
  • Pourrait normaliser le taux de sucre dans le sang ;
  • Et elle aurait la capacité de protéger les femmes du cancer du sein et de l’utérus.

Le problème, c’est que le taux de progestérone diminue chez les femmes dès l’âge de 20 ans.

C’est pour cela que je recommande à toutes les femmes, passé un certain âge, de prendre du yam et profiter de tous ses bienfaits.Car il agit aussi sur les douleurs.

Traitez les douleurs chroniques grâce au yam

Les qualités rééquilibrantes du yam ne s’arrêtent pas aux symptômes de la ménopause !

Il est notamment utilisé pour :

  • Ses propriétés anti-inflammatoire naturelles légères. Il est efficace pour soulager les arthrites, les douleurs rhumatismales et la sciatique.
  • Ses capacités tonifiantes, puisqu’il agit sur les glandes surrénales, tout comme le fait la caféine.

Où trouver du Yam et sous quelle forme ?

Aujourd’hui, il existe une crème au yam, qui s’applique sur la peau. Elle est capable de vous donner suffisamment de diosgénine pour changer complètement votre vécu de la ménopause.

Appliquez 1/4 de cuillère à café au niveau du pli du coude, matin et soir. C’est un traitement naturel et doux, qui peut se prendre sur le long terme.

Bien à vous,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

[1] Grosse Y et coll. A review of human carcinogens-Part A : pharmaceuticals. The Lancet 2009(10): 13-14.

35 commentaires sur “1 plante améridindienne pour contrer les symptômes de la ménopause

  1. bonjour,
    j ai toujours eu des regles tres abondantes des l age de onze ans, et ma gyneco ne m’a jamais rien prescrit pensant que c était normal
    Aussi, apres un choc emotionnel tres grave (accident) mes regles se sont arretees d un seul coup, et j ai APPRECIE D ETRE DEBARRASEE DEFINITIVEMENT de tout ce sang.
    Heureuse de pouvoir enfin sortir faire du sport ou voyager meme travailler, sans avoir a m inquieter des regles,
    Je n ai pas eu de bouffees de chaleur, ni autre phenomene puisque j ai ACCEPTE cette finalite sans mettre en cause ma feminite. Je crois que c est là toute la difference : accepter!

  2. Bonjour Docteur, je suis la crème YAMPLEX depuis des années et en suis enchantée.
    Je la compare avec la nouvelle YAM CREME et constate que ce n’est pas exactement la même composition. Je la conseille à mes deux filles mais en l’occurrence, je ne sais laquelle commander. Je dois précisément renvoyer un colis à La Vie Naturelle qui m’a envoyé deux fois deux YAMPLEX alors que je n’en avais commandé que deux. J’attends votre réponse si possible par retour (je me dois de renvoyer cet envoi au plus vite si nécessaire) pour savoir quelle est la différence entre ces deux compositions. MERCI mille fois à vous et également pour vos lettres lues et/ou appliquées à bon escient. Bien cordialement
    Bernadette van den Branden de Reeth

  3. Excellent comme d’habitude. Dommage d’être aussi opposé au THS, surtout en invoquant , certes, un papier du Lancet, mais datant de plus de 10 ans (2009)!

  4. Voir ci-dessus mon commentaire sur la comparaison des YAMPLEX CREME et YAM CREME (nouvelle formule et nouveau conditionnement)

  5. bonjour,je suis menopausé depuis 53 ans et j’ai 70 ans,je souffre toujours de bouffées de chaleur malgré les traitements ths,les compléments alimentaire divers,les HE (sauge),accuponcture,rien a faire jour et nuit,elles sont la a me gacher la vie,ma mere a eu un cancer du sein a 60 ans passé (ablation,rayons),voila un petit resume,j’ai un lupus erythematheux chronique depuis 30 ans pas de traitement, merci de m’aider cordialement CR

  6. Bonsoir ,

    Je lis très souvent vos articles et celui ci me concerne particulièrement 😉
    J aimerai savoir ou puis je me procurer cette plante YAM
    Je vous remercie d avance

    Cordialement

    Ànna

  7. Merci pour ces informations importantes mais vous ne dites pas où trouver cette crème au yam. Pharmacie, internet magasin bio …????
    Merci pour votre réponse

  8. C’est très intéressant et sans doute très efficace sans trop de risque d’effets secondaires contrairement au traitement hormonal de substitution.

    Toutefois, cette crème n’est certainement pas prise en charge par la sécurité sociale, donc c’est 100%pour vous, alors que le traitement hormonal substitutif lui doit être au moins en partie remboursé ? non?

    Dans ces conditions, je vous invite à militer pour le libre choix thérapeutique éclairé par le praticien et qui devrait pouvoir être aussi remboursé.

    A chacun de choisir comment il souhaite se soigner,je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait décider pour moi. Je propose que citoyen dispose d’une sorte de droit à tirer sur les dépenses médicales et qu’il puisse choisir lui-même ce qu’il juge le mieux pour lui avec le conseil d’un médecin éclairé et le plus indépendant possible intellectuellement face aux lobby de l’industrie pharmaceutique.

  9. Bonjour En cas de cancer du sein peut on utiliser cette plante..
    Celle ci amenant des hormones..?
    Par rapport à lhormonotherapie qui peut avoir des effets secondaires proches de la ménopause..
    Merci de votre reponse
    Cordialement

  10. Je vis dans un pays sub-tropical dans lequel on consomme du yam (igname). La consommation sous la forme naturelle, c’est à dire les tubercules cuisinés, ont-il un effet sur la ménopause? Quelle quantité faudrait-il en manger pour ressentir les effets bénéfiques? J’en mange tres rarement, mais sachant ce que vous écrivez aujourd’hui sur le yam je pourrais en manger plus souvent. Je ne pense pas trouver de creme au yam par ici. Peut-on fabriquer la creme soi-même?

  11. Merci de me préciser où l’on peut se procurer cette crème au yam ? Quelle est exactement sa composition, sachant que mon souhait est d’aller vers un produit bio sans composants chimiques ni conservateurs.

  12. Bonjour, le yam est-il indiqué quand on a eu un cancer du sein hormonodependants avant la menopause et qu’on a encore un traitemznt au Tamoxifene?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien à vous
    Chris

  13. Bonjour Dr SCHMITZ,
    Je viens de lire votre article sur la « crème au YAM ».
    Etant un homme, je ne suis pas soumis en principe aux aléas de la ménopause.
    Pourtant, en raison du traitement hormonal de mon cancer de la prostate, je subis les inconvénients des « bouffées de chaleurs, diurnes et nocturnes, ainsi que des poussées rhumatismales, en particuliers sur les poignets, et sur les mains.
    Pensez-vous que l’utilisation de la crème au Yam pourrait me soulager?
    Avec mes sincères remerciements, veuillez agréer mes respectueuses salutations.

    1. BONJOUR MERCI D VOTRE CONSEIL TOUS LE MONDE POSE LA MEME QUETION QUE JEPOSE MOI MEME OU TROUVE T ON CE PRODUIT MIRACLE LE YAM ONAGRE? MAGASIN BIO? MERCI

  14. Merci de vos conseils convaincants et précieux. Mais se fournir semble compliqué et surtout coûteux… Il n’y pas plutôt pour chaque besoin un aliment naturel à trouver au supermarché ? Merci beaucoup dans tous les cas. Jean Obrecht

  15. Bonjour, À 51 ans j’ai passé un été allongée et dans le noir. A deux semaines de la rentrée m’a fille m’a conseillé de « faire quelque chose » car je ne pouvais pas reprendre les cours dans cet état. Je suis donc allée voir « ma conseillère » du magasin bio qui ne m’a pas fait de compliments d’avoir attendu si longtemps. Elle m’a conseillé YAM ONAGRE qui m’a permis de reprendre mon activité normalement. Aujourd’hui j’ai 75 ans et tout va bien.

Répondre à Jean Paul Martel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *