10 raisons de vous régaler cet été

Chère lectrice, cher lecteur,

Cet été, n’hésitez pas à vous faire plaisir ! Non pas parce qu’on vous en donne la permission, mais parce qu’il faut profiter du bon temps lorsqu’il est là.

Que vous partiez en vacances ou que vous restiez en ville, vous pouvez trouver des fruits et des légumes frais qui seront une fête pour vos papilles !

N’hésitez donc pas à courir les marchés, et particulièrement les marchés bios, à faire quelques promenades un peu plus loin que d’habitude pour trouver des petits producteurs aux primeurs savoureux.

Après tout, c’est l’été ! Et il n’y a pas de raison que cette saison de la joie ne brille pas jusque dans votre assiette !

N°1 : La tomate, reine des salades d’été

Imaginez qu’avant la découverte de l’Amérique, il n’y avait pas de tomate ! Comment ont-ils bien pu faire pour vivre sans ?

La tomate est véritablement le « légume » de l’été. En fait, la tomate est un fruit, mais elle est consommée comme un légume…

Riche en vitamine C, mais aussi en calcium, elle est peu calorique, et surtout, elle s’accommode particulièrement bien dans les salades.

Et pour ma part, je suis sûr qu’elle n’est pas mauvaise pour le teint, et qu’elle donne du lustre à la peau. Toutefois, n’en profitez pas pour vous préparer des mozzarellas gargantuesques ! Votre allié minceur en serait compromis…

N° 2 : l’aubergine, amie des grillades

Je voue une affection immodérée à l’aubergine ! Elle se mange particulièrement bien grillée, avec du parmesan et de l’ail, mais là aussi, faites attention sur le fromage…

Ce légume est fantastique pour son goût, et il se mange sans faim, avec très peu de sel, et même sans accompagnement. Un régal !

N°3, les cornichons, pour tous les apéritifs

Je ne peux pas faire un apéritif sans eux. Faites attention, car ils sont un peu salés, et si vous cherchez à éliminer le sel de votre alimentation, il ne faut pas en abuser.

Mais ils ne sont pas dénués de qualités nutritionnelle : riches en bêta-carotène, en potassium et en vitamine B9, ils sont même intéressants pour les femmes enceintes !

N°4 : le fenouil, pour mincir

Ah, délicieux fenouil… voici l’allié minceur par excellence, le légume dont on fait des salades sans calorie ou presque !

Les Egyptiens, les Grecs et les Romains l’appréciaient particulièrement comme antidote et remède contre les piqûres de scorpion, les morsures de serpents et de chiens !

Dans la mythologie grecque, c’était une plante sacrée, le berceau de l’humanité !

Mais une de ses grandes qualités réelles, c’est de faciliter la digestion des bons plats un peu gras dont on se régale au restaurant ou durant les repas entre amis.

Et si vous pensiez à faire une petite salade de fenouil pour changer ? C’est l’anéthol qu’il contient qui facilite la digestion. Et c’est vrai que son petit goût anisé diminue l’envie de sucre !

Surtout, une de ses grandes qualités est d’apaiser tous ces petits problèmes digestifs si déplaisants. Ainsi il résout

  • Le hoquet
  • Les ballonnements
  • Les gaz
  • Les vomissements
  • Les nausées
  • L’indigestion
  • La mauvaise haleine
  • Les diarrhées
  • Les brûlures d’estomac

C’est aussi un anti-inflammatoire pour les articulations, et il est recommandé en cas de cystite. Il régule aussi les problèmes de règles et de pré-ménopause.

Admettez-le, vous n’en espériez pas tant du fenouil !

N°5 : la courgette, un trésor nutritionnel

La courgette, je l’aime bien cuite, mais je dois dire que j’arrive à l’accommoder avec tout, et surtout avec une bonne vinaigrette !

Sous ces abords un peu amers se cache une véritable bombe nutritionnelle !

Vous y trouverez pêle-mêle du magnésium, du potassium, de la vitamine C, et ces trois nutriments ne sont JAMAIS à négliger…

Elle contient encore de petits trésors alimentaires tels que la rutine, un antioxydant tellement efficace qu’on l’a cru être une vitamine quand il a été découvert.

La courgette recèle encore beaucoup de caroténoïdes, excellents pour le maintien de la vue, tels que la lutéine ou la zéaxanthine.

Là aussi, vous pouvez les accommoder avec à peu près tout, surtout les tomates, l’ail et les oignons !

N°6 : lâchez-vous sur les abricots

Qui n’aime pas les abricots ? En fait, je dois d’abord mentionner que manger des pâtisseries aux fruits ne vous donnera que très peu de leurs bienfaits… car les fruits perdent beaucoup de leurs vertus nutritionnelles à la cuisson.

Mais d’autre part, l’abricot, même cru, est particulièrement intéressant pour ses qualités nutritives, car il est une source de vitamine A de premier ordre (donc excellent pour les yeux).

Vous y trouverez aussi du fer, du cuivre, des vitamines B3 et B5, C et K, mais aussi du magnésium, du phosphore et du potassium, minéraux qui manquent traditionnellement dans notre alimentation moderne !

Alors bien sûr, vous devrez vous retenir pour ne pas en faire des tartes… mais son goût frais est irremplaçable, et la médecine chinoise, qui le cultive depuis 2000 ans, révère ses qualités respiratoires : anti-toux et anti-asthme !

Il aide aussi à lutter contre helicobacter pylori, cette affreuse bactérie responsable de 90% des ulcères et des cancers de l’estomac et de l’intestin…

C’est ce qu’a prouvé une étude japonaise[1] il y a 10 ans déjà ! Mais avec l’abricot du Japon… Sait-on jamais, cela marche peut-être avec nos variétés aussi !

N°7 : Le brugnon : de la joie faite fruit

L’un de mes fruits préférés. Quelle peau, quel goût ! Je peux en manger sans faim (et sans fin…).

Il trouve sa place dans n’importe quelle salade de fruits, et il se déguste à tous les repas, avec son jus délicieux qui nous coule jusque sur les coudes…

Il est très riche en vitamine A et en vitamine C, donc aussi bon pour vos yeux que pour vos artères…

Il contient aussi une quantité non-négligeable de potassium, et aussi beaucoup de bêta-carotène, ce qui veut dire qu’il est aussi bon pour votre peau.

Faites toutefois attention de ne pas manger le noyau, il est très toxique !

Et sinon, qu’attendez-vous pour vous jeter sur lui ?

N°8 : La pastèque, fruit du partage

J’aime la pastèque en été, car c’est le fruit qui se partage. Et les enfants, à enlever les pépins qui la peuplent, s’amusent en mangeant !

La pastèque est particulièrement rafraîchissante, puisque composée d’eau à plus de 90%. Son poids est l’indice de sa maturité.

Elle contient notamment 2 acides aminés dont votre corps sera grandement reconnaissant : la citrulline et l’arginine.

En plus, ils sont antioxydants à plein : il n’en faut pas plus pour souligner les qualités anti-oxydante, anti-cancer et anti-âge de ce fruit délicieux.

On lui prête également des vertus anti-inflammatoires, antistress et digestives ! Mais est-ce que tout ça, ça ne vient pas du plaisir qu’elle nous donne, tout simplement ?

N°9 :  la figue, le fruit des anciens

La figue est ni plus ni moins le plus ancien fruit domestiqué ! Cela fait presque 10000 ans qu’on le cultive !

Chez les Romains, il a servi à Caton l’Ancien pour justifier la 3e guerre contre Carthage, puisque les figues de la rivale de Rome arrivaient encore fraîches sur le marché, signe que la cité autrefois vaincue était à nouveau une menace.

Les Romains gavaient aussi des oies avec des figues séchées, parce qu’ils étaient des gourmands.

Et dans la Genèse, le fruit de la connaissance du bien et du mal, ce n’est pas une pomme, mais une figue !

Quant à Louis XIV, il était un vrai fou de figues, puisqu’il a fait planter plus 700 figuiers à Versailles, par son jardinier la Quintinie.

La figue est fantastiquement sucrée, mais elle est aussi un très bon apport en potassium et en vitamines B3 et B5.

Elle est surtout très chargée en anthocyanes, des tanins au puissant pouvoir antioxydant, qui sont particulièrement appréciables pour la santé de votre système cardiovasculaire.

Parce qu’il est inutile de se priver des bonnes choses, quand elles sont bonnes pour votre santé !

N°10 : la prune, sous toutes ses formes

Prune, mirabelle, pêche, prune d’este (dont on fait le pruneau), quetsches : elles sont toutes de la même famille.

Il faut dire que la prune est douce à l’intérieur et à l’extérieur, ce qui est tout à son avantage.

Un autre de ses avantages, que l’on retrouve aussi chez la figue, ce sont ses qualités laxatives. A moins que ce ne soit un inconvénient…

La prune a beaucoup de potassium à donner, et est aussi très riche en antioxydants, en vitamines B et C. Mais surtout, ce qui fait sa différence, c’est sa teneur en vitamine K.

En effet, la vitamine K se trouve dans peu d’aliments ; pourtant, c’est une vitamine indispensable pour la santé des os, et qui s’associe généralement avec la vitamine D – celle que vous fabriquez en vous mettant au soleil.

Elle est donc un compagnon de votre santé qui peut vous accompagner tout l’été.

N’hésitez pas à mettre tous ces ingrédients dans une bonne salade de fruits… de préférence sans crème fraîche et sans chantilly !

Vous aurez là vos meilleurs apports nutritifs de l’été !

Dr. Thierry Schmitz


Sources

[1] Published: 02 June 2010, Inhibitory effects of Japanese apricot (Prunus mume Siebold et Zucc.; Ume) on Helicobacter pylori-related chronic gastritis. S Enomoto, K Yanaoka, H Utsunomiya, T Niwa, K Inada, H Deguchi, K Ueda, C Mukoubayashi, I Inoue, T Maekita, K Nakazawa, M Iguchi, K Arii, H Tamai, N Yoshimura, M Fujishiro, M Oka & M Ichinose

European Journal of Clinical Nutrition volume 64, pages 714–719 (2010)Cite this article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *