education and school concept little student girl studying at school

5 plantes pour affuter votre esprit

Chère lectrice, cher lecteur,

Je vous demande d’imaginer la rentrée parfaite. 

Chaque jour se passe comme il faut. Les enfants ne renâclent pas, les choses roulent d’elle-même.

Quand il faut relancer les dossiers qui n’avancent pas, cela ne vous demande absolument aucun effort.

Rechercher dans vos archives ? Aucun problème. Vous savez exactement ce que vous cherchez.

Quand arrive la fin de la journée, vous pouvez mettre un peu de musique et vous relaxer, passer du bon temps avec vos amis, votre compagnon ou votre compagne.

Vous ne vous angoissez pas pour le lendemain, et même vous dormez du sommeil du juste.

Tout cela est parfaitement possible, et c’est même cela arrive tous les jours à un grand nombre d’entre nous.

Mais ils ne le disent pas. Même, ils compatissent devant ceux qui « galèrent » à la rentrée.

Je vais vous révéler leur petit secret, mais avant, je dois vous donner les 5 conseils indispensables pour une rentrée qui ne vous laisse pas « sur le carreau » au bout de deux semaines.

Voici donc mes 5 conseils pour faire de ce début d’années scolaires un tremplin, et non pas un parcours du combattant.

Conseil n°1 : le téléphone, ennemi de l’attention

Souvent on a du mal à trouver le sommeil après une journée de grand stress. Et puis, l’énergie de l’été qui se termine fait souvent surestimer de nos forces… et on se retrouve à veiller tard, ce qui entraîne des lendemains qui déchantent…

Une semaine comme ça, et les bienfaits santé de votre été s’envolent. Un mois comme ça, et vous risquez le surmenage et la déprime, alors que les jours commencent tout juste à décliner… 

Le meilleur conseil reste de ne pas utiliser votre téléphone portable après 21h.

Si vous êtes loin de votre chéri(e), passez un dernier coup de fil en milieu de soirée, et ensuite, à moins d’être dans la crainte d’un appel important, coupez le téléphone.

Qui pensait que ce serait un geste si difficile, presque impossible ! Que vous seriez accro à ce point ? Nous le sommes tous, hélas.

Les plus disciplinés sont ceux qui dès 22h, parviennent à se passer de la totalité de leurs appareils électroniques, à éteindre la télévision ou l’ordinateur après le film du soir.

Si vous arrivez à aller lire un livre à ce moment-là (ou à trouver une autre activité qui n’implique pas un appareil électronique), alors vous dormirez du sommeil du juste, et vous serez d’attaque pour le lendemain !

Avec une journée bien remplie, vous verrez que vos soirées seront aussi d’autant plus agréables, puisque vous aurez la tête vide et le sentiment d’avoir bien avancé.

Dans le même ordre d’idées, ne gardez JAMAIS votre téléphone à côté de votre lit et éteignez toujours votre « box » ou du moins le wifi avant d’aller dormir. Vous verrez que votre sommeil en sera d’autant plus apaisé.

Conseil n°2 : 5 minutes de concentration

Que vous soyez au bureau ou en retraite, combien de temps passez-vous devant un écran dans la journée ?

Soyons honnêtes : la moitié de votre temps, voire les trois-quarts. Et c’est le cas d’une très grande partie de la population – les autres accomplissent des tâches pénibles.

Or nous avons tous un corps, et il n’y a pas de bien-être possible si nous le délaissons !

Car nous sommes plus que notre cerveau, nos mains et notre tube appareil digestif : tout le reste fait partie de nous.

Si nous ne mettons pas l’entièreté de notre corps à contribution, nous nous sentons vite vides – et mal dans notre peau.

D’où l’importance extrême de faire au moins 5 minutes d’exercices tous les jours (pompes, gainages au moins), au moins une demi-heure de marche par jour (une heure, c’est mieux), et au moins une matinée à la salle de sport par semaine (deux ou trois, c’est encore mieux).

Ce programme ne permet que de se MAINTENIR en bonne forme, mais cela représente déjà une discipline appréciable si vous la conservez.

Hélas, la plupart des hommes restent fermés à la méditation.

Pourtant, elle permet de retrouver le calme intérieur, hors de toute interférence extérieure. Car elle permet de réaccéder à la maîtrise de soi et de ne pas céder à l’agitation vaine.

Ce n’est pas pour rien que les adeptes des arts martiaux la pratiquent si régulièrement !

5 minutes assis en tailleur après l’exercice, à fermer les yeux, suffisent. Cela peut vous faire gagner en productivité en vous permettant de prendre un recul que vous n’imaginez pas.

Conseil n°3 : diminuez les excitants

Le café et le thé ne sont pas des boissons anodines. Bien sûr, il faut savoir les doser, et ne pas y recourir systématiquement.

Si vous aimez vraiment prendre quelque chose d’un peu raide le matin, pour être au maximum de vos capacités, cela ne veut pas dire que vous devez le faire toute la journée !

Il vaut mieux aussi prendre un petit café léger (une demi-dosette) ou un petit thé tout juste assez infusé pour avoir du goût, plutôt que carburer aux capsules (certes élégantes) mais très excitantes et remplies d’aluminium !

N’hésitez pas à aller faire un tour si votre supérieur vous le permet, ou encore à piquer un somme même d’un quart d’heure si vous avez une salle de repos ou si vous êtes en télétravail.

Le plus souvent, un sommeil même très court vous remet plus en forme que n’importe quel excitant !

Évitez autant que possible les boissons énergisantes de type RedBull et autres, qui ont tôt fait de vous transformer en bombe d’agressivité si vous êtes fatigué. 

Elles sont d’autant plus à bannir si vous devez avoir des rendez-vous importants, car elles vous rendent plus impulsif qu’intelligent, judicieux et mesuré.

En fait, elles ne sont tolérables que dans des cas de figure vraiment exceptionnels ou urgents, et ne doivent jamais être prises sur une base régulière.

Conseil n°4 : prenez le temps par les cornes

Je recommande souvent la méditation parce qu’elle permet d’ordonner ses journées correctement, et donc d’anticiper sur votre agenda.

Prévoyez autant que possible vos rendez-vous à l’avance, cela vous permet de gérer l’imprévu plus facilement.

Si vous avez beaucoup de travail ou de choses à faire qui vous tombent dessus d’un coup, n’hésitez jamais à vous donner une bonne nuit de sommeil tous les deux ou trois jours d’efforts intenses.

Essayez de partager vos obligations avec votre compagnon ou votre compagne, ou d’autres personnes qui pourront vous rendre la pareille. Certaines associations vous permettent de faciliter l’échange de services, si vous ne pouvez pas faire autrement.

Gardez-vous toujours quelques minutes pour suivre les conseils que je vous ai donnés plus haut, car cela vous évite de vivre de façon trop désordonnée, et de voir votre propre corps vous faire défaut.

Hélas, tout cela reste parfois impossible à suivre dans des situations exceptionnelles. La vie ne peut être contrôlée, seulement canalisée.

Conseil n°5 : ne soyez pas un poisson rouge

Je vous prie de me pardonner d’avance ma franchise : nous sommes dans une civilisation qui nous décervèle.

Nous avons l’esprit si pollué par les milliers d’informations qui nous survolent que parfois, nous nous retrouvons comme hébétés. Bien sûr, les smartphones ne sont pas étrangers à cela.

Nous vivons plus dans nos portables et dans nos tablettes que le monde réel, et nous devenons donc de plus accros à des stimulations fortes, faute de ne plus avoir de réalité tangible à laquelle nous rattacher.

De nombreux livres ont été écrits sur ce thème, comme la civilisation du poisson rouge de Bruno Patino, par exemple.

Le meilleur moyen de lutter est d’apprendre à se reconcentrer. La méditation est un excellent moyen de le faire. Lire, et encore mieux, lire de la philosophie permet de garder son esprit « musclé ».

Bien sûr, cela se joue aussi avec votre assiette. Si elle est remplie de bonne source d’oméga3, comme les petits poissons gras, les avocats ou les noix, c’est tout bon. Après tout, ce sont les briques de vos futurs neurones !

Mais vous pouvez également améliorer votre concentration avec des plantes qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires. Car le besoin d’avoir un esprit affuté ne date pas d’hier !

Les 5 plantes pour aiguiser votre esprit

Cela vous permettra d’être beaucoup plus efficace dans tout ce que vous entreprenez : moins brouillon, naturellement plus rigoureux, et moins découragé par la difficulté.

À cet effet, il existe un remède de 5 plantes appelé le Phytactiv, et je le recommande régulièrement – toujours avec d’excellents retours. Vous y trouvez :

  • De la menthe poivrée, qui vous garde l’esprit clair, un haut niveau de concentration. Elle est parfaite pour l’étude, la création, les bonnes idées – et en plus elle entretient la mémoire.
  • Du Basilic, dont l’huile essentielle est riche en linalol qui, grâce à son effet antioxydant, vous « nettoie » soigneusement les neurones pour une efficacité
  • Du romarin, l’une des bases de la pharmacopée des Latins et des Grecs. En plus d’agir comme la menthe poivrée, il atténue les doutes.
  • Du nard de l’Himalaya: il détend sans vous embrumer l’esprit. Il enlève les stress et vous coupe des interférences extérieures. Ainsi, il vous permet de canaliser vos ressources intellectuelles.
  • De la noix de muscade qui protège votre cerveau : elle contient de la myristicine qui limite les dommages occasionnés au système nerveux, ce qui la rend utile en cas d’hyperactivité ou de TDAH.

Ce qui est remarquable, avec le Phytactiv, c’est que l’extraction à froid de ces plantes renforce leur efficacité en cas de troubles de l’attention – avec ou sans hyperactivité.

Voilà pourquoi vous pouvez le donner à des enfants atteints de TDAH avec des effets assez positifs, et ce dès 6 ans. 2 gélules par jour suffisent.

La posologie est la même pour vous, pour un étudiant en train de passer des examens, ou pour des difficultés d’apprentissage – et les débuts d’années scolaires sont un cap toujours difficile à franchir !

En espérant que votre rentrée se fait sous le signe de l’épanouissement !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

8 commentaires sur “5 plantes pour affuter votre esprit

  1. Bonjour et Merci pour votre lettre et ses cinq plantes.
    Un enfant de six ans pèse environ 20kg. un adulte 4x plus. Quelle incidence chez un adulte ? Faut-il x par 4 la prise pour obtenir la même proportionnalité d’effets ?
    En 8 jours votre posologie est consommée…
    Votre principe est excellent. Son application l’est moins. Nous savons tous l’importance de la notion du temps pour un effet réel, durable. Est-ce le bas de votre prescription ?
    Pouvez-vous compléter je vous prie. Merci à vous, Mat.

  2. Merci de vos informations qui complètent mes connaissances, j’emplois souvent les H.E dont vous dites leurs bienfaits sur notre santé.

  3. J’apprécie beaucoup votre lettre, mais concernant votre position par rapport à la sieste, elle est très divergente selon qui en parle. Il est ditque l’onfait une sieste après le déjeuner, le risque de maladies cardiaques sera important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *