Cet agrume japonais aide les femmes à se relaxer (c’est prouvé !)

Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis le début d’année, je me suis lancé un défi : celui d’arrêter de consommer l’un des produits que je préfère, mais sur lequel j’abusais beaucoup.

Je veux parler du chocolat !

Oh, bien sûr, le chocolat est plein de qualités.

Il est bon pour le moral, notamment, grâce à la théobromine.

Sa teneur en magnésium n’est un secret pour personne mais…

Quand on en abuse, il peut faire diablement grossir, et se révéler être particulièrement mauvais pour la santé.

Le problème, vous le connaissez bien.

En hiver on a tendance à exagérer un peu sur le sucré, et puis on a du mal à se réfréner ensuite.

Quand on commence à se rendre compte qu’on prend un peu plus d’espace qu’avant, on finit par se dire qu’il faudrait peut-être faire preuve de modération…

En tout cas, c’est ce qui m’est arrivé !

Et honnêtement, puisqu’à cause des « restrictions » j’ai eu un peu plus l’occasion de cuisiner l’année dernière, ce serait ingrat de regretter les bons moments passés !

Mais bon, il est temps de passer à autre chose !

Et voilà que, bien en peine de me passer de mes petits carrés de chocolat après le repas, je voudrais trouver un substitut.

C’est là que ma femme m’a murmuré ces deux petits mots que j’avais chassés de mon esprit depuis longtemps : « des mandarines ».

J’ai de la chance d’être marié à une femme d’une grande sagesse !

La mandarine nous invite à la manger !

J’ai toujours aimé les mandarines.

Elles sont bien moins difficile à manger que les oranges ou les pommes, qu’il faut longuement éplucher.

Avec une mandarine, en quelques gestes, le tour est joué !

Leur nom est un hommage à l’extrême-orient d’où elles sont issues, à la couleur de la robe des mandarins chinois.

Leur nom s’est imposé assez naturellement.

Chaque mandarine fournit à elle seule un quart de l’apport journalier recommandé en vitamine C !

Toutefois, je vous incite à dépasser ces doses, mais à intervalles réguliers.

Car les effets de la vitamine C au-delà de 2 grammes dans le sang sont vraisemblablement nuls.

Le fait que la mandarine soit pleine à craquer d’antioxydants plaide indéniablement en sa faveur.

Les mandarines font-elles maigrir ?

C’est un fait de médecine fermement établi : les polyphénols, qui sont des antioxydants parmi les plus précieux, sont ce qu’il y a de meilleur pour notre corps[1].

Ainsi, ils protègent de l’oxydation des cellules.

C’est ce que l’on appelle les radicaux libres, cette rouille qui finit par encombrer et étouffer les cellules.

Les polyphénols vous permettent ainsi de lutter contre :

  • Le cancer
  • L’hypertension
  • L’asthme
  • Les infections
  • Le diabète
  • Les accidents cardio-vasculaires
  • Le vieillissement

C’est donc tous ces bienfaits auxquels vous avez accès en remettant un peu de fruits dans votre vie !

Sans oublier que les mandarines sont des fruits assez peu caloriques, et riches en fibres.

Or les fibres, qui sont rejetées par le système digestif, permettent de mieux accompagner les aliments dans leur trajet.

Dès lors, les fibres sont particulièrement recommandées en cas de problèmes intestinaux, qu’ils soient passagers ou chroniques, et même en cas de maladie sérieuse, tel que le syndrome du côlon irritable[2].

De plus, il est avéré que les régimes où sont intégrés les fruits riches en fibres sont associés à une perte de poids, particulièrement chez les personnes en surpoids[3].

Réduisez vos calculs rénaux avec des agrumes

Une étude de 2014 a mis en évidence que les agrumes — cette famille dont les mandarines, les oranges, les citrons et les pamplemousses font partie — ont une qualité assez spéciale.

En effet, quand des chercheurs en médecine ont comparé les différents régimes, ils se sont rendus compte que bien des aliments favorisaient les calculs rénaux, tandis que les agrumes étaient associés à une moindre apparition de ces calculs ![4]

C’est assez important si vous êtes sensible à ce mal, car vous n’êtes pas sans savoir que l’évacuation des calculs rénaux est extrêmement douloureuse.

Ce qu’on appelle la colique néphrétique.

Un proverbe de médecin dit d’ailleurs : « colique néphrétique, patient frénétique ».

Alors si vous êtes sujet à ce mal, n’hésitez plus à reprendre des mandarines !

Un fruit particulièrement féminin ?

Enfin, une étude japonaise de 2019 a prouvé que les mandarines avaient un effet totalement insolite : celui de réduire le stress, en particulier chez les femmes[5] !

En effet, la bêta-cryptoxanthine (β-CRX) est un caroténoïde et un puissant antioxydant que l’on retrouve en abondance dans la mandarine Satsuma, le fruit le plus populaire au Japon.

Une première étude avait évalué que cet antioxydant avait un effet anti-stress chez les participantes[6], et ceci a été confirmé et éprouvé.

L’effet, qui n’était pas aussi probant chez les hommes, a néanmoins été relevé chez les souris mâles, établissant pour de bon l’effet anti-stress de la mandarine !

Ah, un dernier mot à ce propos…

Je recommande toujours les mandarines pour les enfants, pour leur facilité à être épluchées, toutefois…

Même si vous achetez des mandarines bio, qui sait si, sur le champ voisin, des pesticides n’ont pas été épandus ?

Qui sait si l’écorce de votre mandarine n’est pas recouverte de bactéries fâcheuses ou de micro-organismes hostiles ?

Voilà pourquoi il n’est pas inutile de se laver les mains après avoir épluché les mandarines et avant de les manger !

Portez-vous bien,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

Sources :

[1] Oxid Med Cell Longev. 2009 Nov-Dec; 2(5): 270–278. doi: 10.4161/oxim.2.5.9498 Plant polyphenols as dietary antioxidants in human health and disease. Kanti Bhooshan Pandey and Syed Ibrahim Rizvi

[2] Nutrients. 2018 Dec; 10(12): 1833.Published online 2018 Nov 28. doi: 10.3390/nu10121833. Whole Fruits and Fruit Fiber Emerging Health Effects. Mark L. Dreher

[3] Aljadani H.M., Patterson A., Sibbritt D., Hutchesson M.J., Jensen M.E., Collins C.E. Diet quality, measured by fruit and vegetable intake, predicts weight change in young women. J. Obesity. 2013;2013:525161. doi: 10.1155/2013/525161.

[4] Urology. 2014 Nov;84(5):1030-3. doi: 10.1016/j.urology.2014.06.037. Epub 2014 Sep 5. Changing trends in the American diet and the rising prevalence of kidney stones Shubha K De 1 , Xiaobo Liu 2 , Manoj Monga 3

[5] Biological & Pharmaceutical Bulletin, 2019;42(8):1402-1408. doi: 10.1248/bpb.b19-00325. Anti-stress Effect of β-Cryptoxanthin in Satsuma Mandarin Orange on Females, Keiko Unno 1 2 , Shigenori Noda 3 , Hirohiko Nii 3 , Yohei Kawasaki 4 , Kazuaki Iguchi 1, Hiroshi Yamada 3

[6] Yakugaku Zasshi 2016;136(9):1255-62. doi: 10.1248/yakushi.16-00017. [Possible Gender Difference in Anti-stress Effect of β-Cryptoxanthin] Keiko Unno 1 , Shigenori Noda, Yohei Kawasaki, Kazuaki Iguchi, Hiroshi Yamada

4 commentaires sur “Cet agrume japonais aide les femmes à se relaxer (c’est prouvé !)

  1. Mais on ne trouve plus de véritables mandarines !! Celles qu’on trouve, difficilement, au milieu des étals de clémentines n’ont plus rien à voir avec celles d’antan, elles sont relativement juteuses mais n’ont plus de goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *