Detox

Une détox naturelle… et sans le moindre effort !

Chère lectrice, cher lecteur,

Le printemps est en train d’arriver, c’est enfin le moment d’enlever quelques vêtements !

Mais de mon côté, j’ai aussi envie de me sentir beaucoup plus léger à l’intérieur, dans mon corps – pas vous ?

Et pour m’alléger à ce moment-là de l’année, je me détoxifie de fond en comble.

La forme revient, et la ligne ne tarde pas à suivre !

Vos toxines vous alourdissent

Les toxines, ce sont toutes les substances (bactériennes, virales ou chimiques) que votre corps n’arrive pas habituellement à évacuer, ou alors au prix de grandes suées.

Or l’hiver n’est pas la saison où l’on a le plus envie de sortir courir, jouer au tennis ou à un sport collectif.

De plus, le sauna, qui était l’un de mes gestes santé favoris, m’était interdit à cause des « restrictions sanitaires » !

Notez que le sauna comme le hammam ne doivent être utilisés qu’avec modération, car des sudations trop fréquentes peuvent vous déminéraliser, en plus de vous épuiser.

Interdite pareillement, ma sympathique salle de sport s’est mise à me demander d’étouffer sous un masque entre deux appareils.

En somme, plus que jamais, j’ai besoin d’une bonne détox !

Le bien-être n’est pas scientifique (mais je m’en fiche)

Cet hiver, j’ai été privé de salle de sport, mais pas de bêtises à entendre.

Ainsi ai-je entendu, plus que jamais, bien des rabat-joie m’assurer que la détox n’existe pas, parce qu’elle n’avait jamais été prouvée par des études scientifiques !

Ce sont les mêmes personnes qui « attendent » des études scientifiques qui leur prouvent que le sport fait du bien, ou que le yoga détend.

Il y a une étrange manie, de la part de beaucoup de jeunes enseignants et de jeunes médecins, que de prétendre que prendre soin de vous ne vous assure aucun bienfait de santé.

Pour eux, seuls les médicaments guérissent à 100%, et la médecine s’y résume tout entière – les innombrables amendes pour charlatanisme et truquage d’études scientifiques sont à leurs yeux sans importance.

Mieux vaut guérir que prévenir !

Et tant pis si « guérir » avec des médicaments vous donne d’autres maladies !

Après tout, vous ne voudriez pas vous passer de votre médecin tout de même ?

Voilà l’étrange psychologie de tant de sots que je rencontre ces derniers temps.

Et cela se voit à leur physique blême, malingre ou obèse… ils agitent la science médicale comme un dogme, et ne savent même pas qui est Hippocrate.

Dans ce cas-là, je leur laisse leurs addictions au sucre ou à autre chose, et je reprends ma bonne vieille détox de printemps.

Celle-là même qui chaque année me fait perdre quelques bons kilos, et me fait me sentir beaucoup plus léger !

Ne laissez pas votre foie devenir un dépotoir

De tous les organes, c’est celui qui accuse le coup le plus durement.

En effet, il est véritablement le filtre de l’organisme, celui qui se charge de transformer les toxines en substances qui peuvent ensuite être évacuées.

Cela veut aussi dire que votre foie sert de décharge toxique à votre corps, et parfois, il est bien en peine de traiter tous les déchets qu’il reçoit.

Ils s’y accumulent donc, d’année en année.

Bien sûr, ce que le foie aime le moins, ce sont les particules issues de l’alcool.

Mais il n’aime pas non plus beaucoup le sucre en excès, ni l’ensemble des conservateurs, produits chimiques et perturbateurs endocriniens en tout genre.

Et c’est vraiment difficile, aujourd’hui, d’avoir un foie en excellent état !

Il faut vraiment mener une vie très saine, sans aucune nourriture de supermarché (avec ses pesticides et ses conservateurs), loin de la pollution, et sans excès de nourriture et de boisson…

Voilà pourquoi je prends chaque année mes 2 remèdes parfaitement efficaces, qui me redonnent un tonus et une légèreté qui me transforment.

Cette plante vous nettoie le foie de l’intérieur

Le premier de ces deux remèdes s’appelle l’hépasyl.

3 plantes y sont associées, dont les vertus médicinales sont appréciées depuis toujours par les herboristes.

La première, c’est le chardon-marie.

Elle est pleine à craquer de flavonoïdes, ces tanins guérisseurs, qui nettoient votre foie en profondeur.

Non seulement votre digestion en est facilitée, mais vos urines vous font éliminer beaucoup de ces impuretés qui rendent le travail de vos cellules si laborieux.

Vos organes, ainsi dépouillés des « cailloux » qui font coincer leurs « rouages », n’en fonctionneront que mieux.

Votre foie, où s’accumulaient les toxines, en est nettoyé.

L’hépasyl contient également de la lécithine de soja, riche en vitamine E, qui permet de mieux éliminer les mauvaises graisses, ainsi que le « mauvais » cholestérol.

Quant au 3e élément de cette formule, l’huile de lin, elle est une source d’acide linoléique, qui renforce les parois de vos cellules – or c’est indispensable pour les garder en bonne santé, avant et après élimination des toxines.

Le danger des particules toxiques

Les toxines sont de véritables épines dans le pied de votre organisme.

En général, dans ce terme, on inclut toutes les pollutions, organiques ou chimiques.

Or les toxiques (entendez sous ce terme les toxines chimiques) représentent un danger d’autant plus grave qu’elles sont très difficiles à extirper de l’organisme.

Bien sûr, il y a ceux des cigarettes, qui sont très nombreux et nocifs.

Il y a ceux des particules fines que l’on retrouve dans l’air, les conservateurs que l’on retrouve dans la nourriture, ainsi que les médicaments…

Mais il y en a encore 2 autres qui sont d’autant plus dangereux qu’ils sont devenus quasiment inévitables.

Les premiers, ce sont les perturbateurs endocriniens.

On les trouve un peu partout, mais surtout dans les produits chimiques (comme le shampoing par exemple) et les plastiques mous, dont des résidus restent sur les doigts, ou qui deviennent de la poussière.

Ils perturbent donc les hormones, qui sont les messagers entre vos organes, et dans vos nerfs, jusque dans votre cerveau.

Mais surtout, ils ont cet inconvénient de troubler la libido masculine, en féminisant le corps, agissant comme des hormones féminines, les œstrogènes.

Les seconds, ce sont les métaux lourds, que l’on retrouve dans l’eau et dans l’air de la ville, mais aussi lorsqu’on vit beaucoup en intérieur, comme c’est souvent le cas pendant l’hiver.

On respire ainsi des particules de plomb venues des peintures, même si c’est plus le cas lorsqu’elles s’écaillent.

Le cadmium venu des piles se trouve plus volontiers dans l’eau du robinet, et comme il pollue les nappes phréatiques, il peut se retrouver dans les légumes.

Quant au mercure et à l’arsenic, ils se logent plutôt dans la chair des poissons et des fruits de mer, qui en sont remplis à ras-bord.

Contre tous ces toxiques qui s’accumulent d’année en année, je fais une cure chaque printemps.

Un remède ancestral contre les pollutions les plus incrustées

Pour en finir avec les toxiques, rien de tel que le vinaigre de chêne.

C’est un élixir qui est utilisé depuis des siècles en Corée et au Japon pour purifier le corps de ses impuretés.

Il ne s’agit pas d’un simple vinaigre vieilli en fut de chêne, mais d’une recette bien plus élaborée.

Car au Japon et en Corée, on utilise la fumée issue de la lente combustion du chêne pour imprégner un vinaigre qui a de puissantes vertus médicinales :

  • Il purifie votre organisme, car il élimine tous les micro-organismes nocifs que vous pouvez trouver dans la nourriture : bactéries nocives et micro-champignons tenaces ;
  • Il prend le relais de votre foie lors des intoxications ou lors des excès de table et de boisson : 30 minutes après un gros repas, votre production d’enzymes nettoyantes par votre foie chute d’un coup ;
  • Vous pouvez même l’appliquer sur votre peau, contre les problèmes répétitifs et les champignons ;
  • Il régule le métabolisme des sucres et évite le système de compensation excessif qui peut mener au diabète de type II ;
  • Il est décontaminant, dépolluant et drainant : tout pour vous débarrasser des toxines qui vous encombrent.

Voilà pourquoi, chaque année, je fais une cure détox totale !

Je me sens ensuite beaucoup plus léger. Et comme ça, je peux profiter de toutes les joies de la belle saison !

Prenez grand soin de vous, vous le méritez !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

1 commentaire sur “Une détox naturelle… et sans le moindre effort !

  1. Merci très intéressant ,toutes ces recettes de détoxication.. mais où trouve-t-0n le vinaigre de de chêne?
    Pour ma part chaque année je fais une cure de sève de bouleau fraîche…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *