Cette plante méditerranéenne aux mille et un bienfaits 

Chère lectrice, cher lecteur,

Je dois vous confesser un de mes plaisirs secrets auquel je m’adonne durant les longues soirées d’hiver.

Un plaisir qui me cause quelques désagréments quelques fois…

Je vous parle, bien entendu, de la TISANE !

En effet, la tisane est un geste santé qui peut vous faire beaucoup de bien, surtout à la fin des journées les plus stressantes.

Non seulement elle détend, mais elle a également ce pouvoir extraordinaire de soigner.

Et quoi de mieux que le pouvoir des plantes, et de les laisser délicatement délivrer leurs bienfaits en leur préparant un bon bain ?

Pour ma part, j’ai une vraie admiration pour la médecine des plantes, la phytothérapie.

C’est la première des médecines, la source de toutes les autres.

Et vous pouvez commencer à l’adopter avec le plus simple des remèdes.

Je veux ici parler du THYM, une plante que l’on retrouve assez régulièrement en cuisine pour son goût naturellement frais, et qui doit son nom au grec ancien, où elle désigne le centre des passions, le cœur au sens métaphorique.

Et c’est vrai qu’une petite tisane au thym, ça redonne du cœur à l’ouvrage !

Même si elle est surtout réputée pour dégager les bronches et améliorer la respiration…

Ce n’est pas pour rien que l’année dernière, on n’en trouvait plus dans les rayons des supermarchés (je vous recommande toutefois de la cueillir vous-même ou d’en acheter toute fraîche) !

Et ses qualités ne s’arrêtent pas là !

Elle se marie avec bien des sauces

Le thym est une plante qui se marie très bien dans les salades, et elle tient une place à part dans la cuisine, car elle peut rentrer dans nombre de recettes de sauce.

Il vous appartient alors de ne pas trop le faire cuire, car vous perdriez ses nombreuses vertus.

Mais de toute façon, une sauce se cuit toujours à feu doux : une fois brûlée, son goût est perdu…

Et là où le thym tient une place prépondérante, avec le laurier, c’est dans les bons bouillons de la saison froide, les pots-au-feu, les potées.

C’est un très bon moyen de profiter des bienfaits des plantes.

Du thym pour les os (et pourquoi pas ?)

Je ne vous présente plus les antioxydants : ce sont les particules qui permettent de nettoyer vos cellules de leurs déchets.

Et avec toute la pollution et la toxicité qui nous environne, jusque dans notre assiette, vous n’avez jamais assez d’éboueurs dans vos cellules !

Or le thym est particulièrement riche en flavonoïdes – ces tanins aux puissants pouvoirs antioxydants.

Il recèle aussi d’autres aux propriétés intéressantes, tels que le thymol, un anti-infectieux, et le carvacol, qui apaise naturellement.

Bien sûr, le thym ne vous fournira pas autant d’antioxydants qu’une gélule de vitamine C liposomée !

Mais la multiplication des sources antioxydantes dans votre alimentation est réputée de longue date pour être un gage de bonne santé et de longévité.

Quant à ses propriétés nutritionnelles, elles le rendent fort recommandable :

  • Fer
  • Calcium
  • Manganèse
  • Vitamine K — indispensable à la coagulation et pour résister aux hémorragies, ainsi que pour la santé des os, où elle agit en synergie avec la vitamine D.
  • Potassium, ce minéral nécessaire à l’équilibre acido-basique, et dont nous manquons presque en permanence.

Auriez-vous cru qu’une simple tisane pouvait favoriser la santé de vos os, et améliorer votre état de santé (en plus de soulager vos poumons) ?

Un remède possible pour votre tension

Il se trouve que plusieurs études vont en ce sens, même si elles ont été essentiellement faites en laboratoire.

Une étude de 2010, menée par l’université de Belgrade, tendrait à accréditer cette hypothèse[1], même si elle reste confidentielle.

Après tout, le thym ne coûtant presque rien, il ne suscite pas non plus un enthousiasme débordant de la part des universitaires, ni des laboratoires pharmaceutiques…

En effet, personne ne va faire fortune avec des médicaments à base de thym !

Une autre étude particulièrement sérieuse, qui date de 2016[2], et qui s’appuie sur plus d’une trentaine de références, a également attesté de ses capacités antioxydantes et hypotensives (à même de faire baisser votre tension artérielle).

Après tout, cela n’a rien d’une surprise : les plantes qui nous semblent aujourd’hui les plus ordinaires, sont issues d’une longue sélection de nos ancêtres pour leurs vertus gustatives autant que médicinales.

Comme bien d’autres, le thym avait la réputation d’être une plante sacrée, et elle était même utilisée au cours de rituels magiques !

Heureusement, vous pouvez l’utiliser de façon tout à fait ordinaire pour agrémenter votre alimentation de son goût si tonique.

Peut-être qu’elle donnera à vos ragoûts une toute autre dimension !

D’autant qu’elle facilite beaucoup la digestion…

Comment boire votre thym

Au Maghreb, la décoction de thym dans l’huile d’olive est utilisée comme désinfectant pour les plaies.

Sa tisane est plus que chaudement recommandée en cas de bronchites et de rhino-pharyngites.

Elle détoxique aussi, ce qui est important en cas de grippe, de rhumatisme, ou même de « crise de foie ».

Bien chaude, elle fait l’effet d’un « sauna intérieur » qui n’est pas étranger à son côté tonifiant, puisqu’elle soulage un peu le travail du foie.

Vous pouvez également en faire un dentifrice qui fortifie les gencives !

Pour la tisane, comptez 20 à 30 g de plantes par litre d’eau bouillante, faites infuser 10 minutes et c’est prêt !

Vous pouvez en prendre jusqu’à 4 tasses de thé par jour.

A partir de 50g par litre, selon Debuigne et Couplan, elle commence à devenir une boisson excitante.

Ces deux auteurs nous ont aussi laissé une recette de bain de bouche :

Il suffit de laisser macérer 100 g de thym à macérer 10 jours dans un litre d’eau de vie (l’alcool rectifié est plus neutre, à mon avis). Vous mélangez ensuite une cuillère à café dans votre verre pour vous rincer la bouche après brossage.

Pour le dentifrice au thym, proprement dit, il vous suffit de broyer la plantes et de la saupoudrer sur votre brosse à dents avant brossage !

Toutefois, n’abusez pas du thym à en prendre trop et trop souvent.

Cette plante peut causer des petits dérangements nerveux dans ce cas-là, et surtout, vous risqueriez de ne plus en ressentir les effets…

Portez-vous bien !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

[1] Miloradovic et al. THYME EXTRACT IMPROVES BLOOD PRESSURE AND OXIDATIVE STRESS IN SPONTANEOUSLY HYPERTENSIVE RATS: PP.29.156Journal of Hypertension: June 2010 – Volume 28 – Issue – p e496 doi: 10.1097/01.hjh.0000379694.22394.18

[2] Nevena Mihailovic-Stanojevic et al.Upregulation of Heme Oxygenase-1 in Response to Wild Thyme Treatment Protects against Hypertension and Oxidative Stress, in Oxidative Medicine and Cellular Longevity. Published online 2016 Sep 28. doi: 10.1155/2016/1458793

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *