Le meilleur des anti-âge, vous en fabriquez déjà (mais pas assez) !

Chère lectrice, cher lecteur,

Je vous parle souvent des antioxydants dans mes lettres.

Malheureusement, notre corps s’use d’une façon très particulière.

En effet, parce qu’il a besoin d’énergie, parce qu’il brûle de l’énergie, notre corps a besoin d’oxygène.

D’ailleurs, ce sont de véritables centrales à l’intérieur de nos cellules, les mitochondries, qui leur donnent l’énergie pour agir.

Ce n’est donc pas qu’une image !

Chacune de nos cellules brûle de l’énergie, et celles qui en brûlent le plus, ce sont celles du cœur et des poumons.

Car elles sont nécessaires pour faire rentrer l’oxygène dans le corps entier, et faire circuler le sang, qui lui, ne bouge pas tout seul…

Mais lorsqu’il brûle de l’énergie, notre corps fabrique des déchets assez particuliers, que l’on appelle des radicaux libres.

Le danger n°1 pour votre corps, c’est lui

En effet, ces « déchets », sont en fait des molécules déficientes en termes d’énergie, et qui se « collent » naturellement à d’autres cellules, pour compenser.

Hélas, cela crée une réaction en chaîne qui pollue chacune de nos cellules.

Plus il y a de radicaux libres, moins la cellule peut fonctionner normalement.

Elle finit par connaître des défauts dans sa propre reproduction, pouvant mener à la formation de cellules qui oublient qu’elles font partie du corps : les cellules cancéreuses.

Or plus les années s’accumulent, plus vos cellules subissent l’alourdissement des radicaux libres, et leurs dégâts aussi.

En fait, vos cellules subissent le vieillissement de la même façon que votre corps dans sa globalité : de multiples défauts de fonctionnement… et comme un flétrissement.

Or cet effet peut être largement atténué !

Vous vous réparez (tout le temps) sans le savoir !

Il y a en effet dans le corps des réparations qui s’effectuent en permanence.

Sinon, celui-ci partirait en poussière en quelques années.

C’est l’effet des antioxydants, qui sont comme des éboueurs pour le corps.

Car ils rééquilibrent les défaillances énergétiques des radicaux libres.

Ceci permet de remettre de l’ordre dans la cellule.

Ainsi, elle fonctionne et elle peut se reproduire sans souci.

Les antioxydants, vous les trouvez pour beaucoup dans l’alimentation.

Comme vous le savez sûrement, votre corps ne peut pas continuer à fonctionner s’il n’a pas un minimum de vitamine C.

Sans quoi, c’est le scorbut qui vous gagne, et il peut même être mortel.

D’autre part, votre corps peut profiter de très hautes doses de vitamine C. Elle est même donnée en intraveineuse dans les traitements contre le cancer.

Globalement, la vitamine C est excellente pour la santé, et ne présente aucune contre-indication.

Même présente en doses infimes dans notre alimentation, comme conservateur, cela suffit pour faire du scorbut un lointain souvenir.

L’obsession du régime crétois ?

Vous avez dû remarquer ça : dans la santé naturelle, nous parlons sans arrêt du régime crétois.

C’est déjà parce que, pour la santé, il est sans aucun danger, et qu’il donne à l’organisme presque tout ce dont il a besoin du point de vue des nutriments.

Et puis, la Crète, cette Atlantide perdue, avec sa sagesse millénaire, a de quoi faire rêver.

Sans compter que l’île du légendaire roi Minos est assez proche de celle d’Icarie, réputée pour ses centenaires.

Et la Sardaigne, assez semblable par son isolement à la Crète, a la réputation d’avoir l’espérance de vie moyenne la plus longue d’Italie…

Mais si le régime crétois (ou méditerranéen), est si réputé, c’est surtout parce qu’il vous propose un certain nombre de légumes colorés crus et frais.

Or ceux-ci regorgent de flavonoïdes, ces tanins puissamment antioxydants.

Et pourtant…

Même le régime crétois est incapable de surpasser la principale source d’antioxydants dont vos cellules ont le plus grand besoin.

Or cette « fontaine de jouvence »… elle est déjà en vous !

Nul ne peut vivre sans glutathion

Votre corps a certes besoin de la vitamine C.

Et pourvu que vous ayez une alimentation saine, pleine de flavonoïdes et autres polyphénols, il vous en remerciera grandement.

Mais ne vous y trompez pas, il s’agit que d’une partie du travail d’antioxydant qui est faite par votre corps lui-même.

En effet, une grande part du nettoyage de vos cellules est faite par les molécules de glutathion, un antioxydant produit… par votre foie.

Hélas, la production de glutathion baisse grandement avec l’âge, ce qui est directement en lien avec le vieillissement.

D’ailleurs, il a été prouvé que plusieurs maladies liées à l’âge, comme les cataractes, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou l’artériosclérose, sont liées à des niveaux faibles en glutathion[1].

Sans glutathion, le corps s’encrasse d’un coup, et très vite, il succombe.

Car le foie, qui est le plus important filtre du corps, a de grands besoins en glutathion.

Et une molécule telle que le paracétamol, d’usage extrêmement courante, le dissout.

En outre, le glutathion est indispensable pour protéger le corps des métaux lourds et autres toxines particulièrement nocives, car il les transforme en éléments faciles à évacuer.

Enfin, il joue un rôle de synergie avec les vitamines C, E et le bêta carotène, des antioxydants indispensables au bon fonctionnement de votre corps.

Quoique difficile à fabriquer, il n’en reste pas moins l’antioxydant par excellence.

C’est ce glutathion  que je recommande, car c’est le mieux dosé.

En effet, le glutathion est précieux, car c’est le plus puissant antioxydant, et donc le meilleur anti-âge pour votre corps – puisque c’est votre corps lui-même qui en est le fournisseur attitré.

En fait, en prenant du glutathion, vous ne faites que compenser le déclin naturel de sa production à l’intérieur de votre corps.

Voilà pourquoi il vaut mieux le prendre sous la forme la mieux à même d’être absorbée, c’est-à-dire enrobé dans une bicouche lipidique qui le protège de l’acidité de l’estomac, et qui vous garantit une pénétration intestinale idéale.

Que votre cure anti-âge vous réussisse !

Dr. Thierry Schmitz


Sources

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7730904/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *