Crise nucléaire ? Vous n’êtes pas prioritaire

Crise nucléaire ? Vous n’êtes pas prioritaire !

Chère lectrice, cher lecteur,

Les services publics, dans cette période un peu chaotique, ont de plus en plus de difficultés à fonctionner – les hôpitaux en premier lieu, dont on ferme les lits les uns après les autres. 

Un autre fait doit attirer notre attention : le parc nucléaire français vieillit, et les risques de fuites et d’accidents nucléaires augmentent. 

Le 28 janvier dernier, le gouvernement a lancé une nouvelle campagne de distribution de pastilles d’iode, pour les personnes qui vivent entre 10 et 20 km d’une centrale nucléaire  afin d’éviter une possible contamination nucléaire1

Mais cela ne doit pas nous faire oublier que partout en Europe de l’Ouest, nous vivons à 200 ou 300 kilomètres d’une centrale nucléaire, et on sait que les nuages de Tchernobyl et de Fukushima nous ont déjà abondamment survolés… 

J’ai confiance dans le nucléaire, mais…

En 2019, le gouvernement français a fait passer la distribution de pastilles d’iode de 10 à 20 km autour des centrales nucléaires. Ceci à cause de la vétusté de ces centrales, et du risque accru de fuites2

Je ne parle pas bien sûr de la crainte d’un attentat terroriste sur ces centrales, pointée par Greenpeace dans un rapport de 20173.

Parmi les éléments potentiellement radioactifs, l’iode est le plus volatile, le plus susceptible de vous contaminer sur une moyenne ou une longue distance. 

La thyroïde, ce quartier général de votre immunité, est grande consommatrice d’iode. Les pastilles d’iode servent donc à la saturer telle une éponge, pour que l’iode radioactif n’y entre pas, et ainsi éviter le plus grand risque de contamination et de cancer. 

Petit problème, le gouvernement se réserve le droit de distribuer les pastilles d’iode

Prendre régulièrement des pastilles d’iode fortement dosées peut certes être dangereux pour la santé…

Il serait cependant normal que nous puissions y avoir accès au moins sur ordonnance, puisque, comme je l’ai mentionné, nous vivons tous à 200 ou 300 kilomètres d’une centrale nucléaire. 

Quant au deuxième « round » de distribution de pastilles d’iode, le 28 janvier dernier, on espère une meilleure prévention que celle de l’actuelle crise sanitaire4

Gare aux nouveaux empoisonneurs de puits !

Hélas, les fuites nucléaires ne sont pas les seuls dangers d’empoisonnement qui nous menacent. 

Il y a quelques jours, un pirate informatique a empoisonné l’eau d’une petite ville appelée Oldsmar, en Floride. Plusieurs journaux anglophones en ont parlé, dont le site de la BBC, la télévision publique anglaise5.  

A distance, ce pirate informatique a pu verser une grande quantité de liquide de nettoyage des turbines de la station d’épuration, dans les réservoirs d’eau potable de la ville. 

Le problème a été très vite détecté, mais il pose la question de la viabilité de l’élément le plus indispensable à notre existence, l’EAU. 

C’est un produit très pollué. Soit on la consomme au robinet, « purifiée » par des produits chimiques – soit en bouteille, avec le risque que le plastique qui les contient pollue l’eau elle-même, ce qui ne manque pas d’arriver au bout d’un certain temps. 

Prévenez LÉGALEMENT tout empoisonnement

C’est le même problème qui se pose en cas d’empoisonnement de l’eau ou de fuite nucléaire : il faut pouvoir extirper (chélater) les métaux lourds de votre organisme. 

Or le gros problème, c’est que les pastilles d’iode sont un monopole d’Etat et que vous n’y avez pas droit

Pourtant, une détoxification sérieuse ne peut se faire qu’avec les nutriments appropriés. 

C’est à cette fin que le laboratoire Perfect Health Solutions a créé le Metout, un complément alimentaire à base de laminaire japonaise, une algue particulièrement utile en cas d’intoxication lourde. 

D’un côté, cette algue contient de l’iode naturel, qui peut occuper votre thyroïde sans l’agresser. De l’autre, elle protège autant que faire se peut de l’iode radioactif, surtout si vous n’avez pas « droit » aux pastilles d’iode de l’Etat. 

Elle contient de l’alginate, une substance naturelle particulièrement efficace pour extirper les métaux lourds de votre organisme, mais aussi des éléments radioactifs tels que le radium. 

Vous y retrouverez aussi un anticancer naturel appelé le fucoïdan, ce qui n’est pas à négliger en cas d’exposition toxique. 

Enfin, la laminaire japonaise comme décontaminant a fait ses preuves sur des patients qui ont subi le désastre de Tchernobyl, comme l’attestent 3 études russes publiées entre 1991 et 19936.   

Le Metout se trouve donc être aujourd’hui l’une des seules alternatives crédibles pour vous prémunir des intoxications voire des contaminations. 

C’est un produit 100% naturel et biologique, sans gluten ni sucre ajouté, et il convient donc à la plupart des régimes. 

Mangez-vous vos plombages ? 

Les métaux lourds sont partout, dans l’eau du robinet qui contient le cadmium des piles et l’arsenic de l’industrie, dans les peintures et les canalisations… 

Ils se retrouvent donc aussi dans la nourriture que vous mangez et dans l’air que vous respirez. 

Mais surtout, si vous avez eu des caries et que vous vous les êtes faites soigner en France, il est quasiment certain que vous avez en permanence du mercure dans votre bouche, car il est toujours utilisé pour les plombages…

Alors que ce n’est plus le cas dans de  très nombreux pays… dont la Russie ! 

Or le mercure ne reste pas tranquillement dans votre dent… 

Le métal liquide coule petit à petit, d’année en année, dans votre corps par votre bouche et votre système digestif, jusque dans votre sang ! comme l’a montré une étude de l’université de santé publique de Géorgie, aux Etats-Unis7

L’algue laminaire japonaise présente dans le Metout permet de l’arracher aux fibres de vos tissus et de la faire s’évacuer par les émonctoires (reins, foie, peau, poumons). 

Mais ce n’est pas évident, si vous n’êtes ni adepte du sport, ni du sauna ! Quant aux diurétiques, ils peuvent abîmer les reins s’ils sont pris en excès. 

Un remède excellent, une fois que les toxines ont été libérées, est le Phycosens, à base de phycocyanine.  

Il s’agit de la quintessence de la spiruline, la célèbre algue bleue ultra-protéinée. 

La spiruline agit dans votre corps. Elle se fixe aux toxines et permet de les évacuer ou de les détruire. Avec la phycocyanine, le résultat est encore plus net – osons même le dire : RADICAL. 

En outre, la phycocyanine est une véritable révolution nutritionnelle : très antioxydante, elle est anticancer et antiâge. Riche en vitamine et en protéines, elle est excellente pour l’immunité. 

Elle régule le taux de cholestérol, et je ne peux que vous la recommander en cas de « coup de pompe », car elle est sacrément tonifiante. J’attends vos témoignages ! 

Surtout, elle peut être importante si vous êtes exposés à des traitements ou à des milieux particulièrement toxiques. 

Prenez soin de vous ! 

Dr. Thierry Schmitz

Sources

1 https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Lancement-de-la-deuxieme-phase-de-distribution-d-iode

2 http://leparticulier.lefigaro.fr/article/des-pastilles-d-iode-distribuees-a-2-millions-de-francais-pour-prevenir-le-risque-nucleaire/

3 https://www.capital.fr/economie-politique/terrorisme-le-rapport-alarmant-de-greenpeace-sur-la-securite-de-nos-centrales-nucleaires-1248845

4 https://www.interieur.gouv.fr/fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Lancement-de-la-deuxieme-phase-de-distribution-d-iode

5 https://www.bbc.com/news/world-us-canada-55989843

6 https://link.springer.com/article/10.1007/BF00004016?LI=true

7 https://www.sciencedaily.com/releases/2016/09/160927143042.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *