constipation ballonnements

La constipation chronique touche 1 femme sur 2

Le sujet est désagréable, mais inévitable.

La constipation est une pathologie particulièrement gênante et malheureusement très courante.

50 millions de boîtes de laxatifs sont vendus en France chaque année. Presque une par habitant !

Il y a pourtant bien des moyens naturels de se débarrasser de cette « petite » maladie qui peut devenir très incommodante.

Suis-je normal(e) docteur ?

Le côlon intervient pour clore le processus de digestion.

Grâce à ses innombrables bactéries, il dégrade tous les aliments, même ceux qui ne sont pas digérables.

Mais il arrive que ce processus soit ralenti, c’est la constipation.

Les médecins considèrent qu’un patient est constipé quand il va moins de 3 fois par semaine à la selle. Un rythme insuffisant qui peut se prolonger pendant plusieurs mois.

Pourquoi sommes-nous plus constipés que nos ancêtres ?

S’il y a aujourd’hui une généralisation de la constipation, cela vient du fait que notre alimentation moderne est déséquilibrée :

  • pas assez de fibres,
  • et une hydratation insuffisante.

Les fibres alimentaires sont comme des éponges : elles se gorgent d’eau, ce qui facilite le transit en alourdissant et en grossissant les selles.

Pour enrichir votre alimentation en fibres, il suffit d’opter pour les céréales complètes, mais aussi manger plus de fruits et de légumes.

Mais ce régime ne marche que si vous buvez assez, c’est-à-dire au moins 2 litres d’eau par jour.

En plus, vérifiez que vous ne prenez pas de médicaments qui favorisent la constipation.

Particulièrement ceux qui contiennent du fer, de l’aluminium, mais aussi les antidouleurs, les antidépresseurs et les antihypertenseurs.

Embarquez du lest !

Vous l’avez compris, une alimentation trop légère, où il manque de l’eau, des fruits et des légumes, est favorable à la constipation.

D’ailleurs, la cellulose des végétaux est recommandée pour un transit normal.

Privilégiez donc les raisins, les prunes et les pruneaux, mais aussi les légumes verts. Ces derniers contiennent des sels de potassium qui excitent les fibres lisses intestinales, qui sont un des moteurs du transit.

Les bouillies d’avoine, de blé moulu, ainsi que le pain complet sont excellents – il faut toutefois que votre constipation ne soit pas liée à une inflammation colitique. Le germe de blé est particulièrement utile car sa vitamine B1 entretient le fonctionnement des muscles lisses de l’intestin.

Evitez le lait, sauf le yaourt. Un grand verre d’eau fraîche le matin, une cuillerée à soupe d’huile d’olive prise à jeun et un jaune d’œuf très frais de temps en temps, ont le pouvoir de provoquer le réflexe qui vous libérera.

Evitez aussi les laxatifs. Non seulement ils engendrent une dépendance, mais ils ne guérissent pas la constipation ! Ils l’entraînent même encore plus vite vers une infection intestinale (colite).

Les plantes qui purgent

La première plante que je conseille pour purger votre système digestif est le psyllium : 1 cuillerée à soupe de graines de psyllium dans un verre d’eau le soir au coucher.

Pour les enfants, je vous recommande plutôt la mauve : 1 tasse d’infusion préparée avec 1 cuillère à café de feuilles de mauve.

Ces autres plantes peuvent aussi vous être très utiles :

  • Le bourgeon de sureau : il favorise l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme et est indiqué dans les cas de constipation atonique, notamment chez les personnes âgées.
  • Le bourgeon d’airelle, vaccinim vitis idaea : il est indiqué dans les cas de constipation chronique et agit comme régulateur sur la motricité du côlon. 
  • Le tamarin agit comme laxatif grâce à ses fibres et la présence d’acides de fruits tartriques et maliques, qui exercent une action somatique sur l’intestin et rendent son contenu plus mou.
  • Le basilic est utilisé comme antispasmodique stomachique et carminatif (qui favorise l’élimination des gaz). Il est utilisé en traitement de soutien en cas de ballonnement et de flatulences.

Pour calmer les spasmes et les ballonnements, les huiles essentielles peuvent aussi se révéler très efficaces, même si elles doivent toujours être prises avec précaution : 

  • HE d’Anis
  • HE d’Aneth
  • HE de Carvi
  • HE de Coriandre
  • HE de Cumin
  • HE d’Estragon
  • HE de Fenouil

J’espère que tout ceci vous aidera.

En tout cas, n’hésitez pas à m’adresser vos remarques et vos recettes maison. Je serai ravi de vous lire !

Docteur Thierry Schmitz

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *