Marcher

L’activité la plus saine qui soit ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Au moment où je vous écris, nous sommes encore libres de bouger !

Hélas, cet été promet d’être particulièrement chaud, du moins l’est-il jusqu’ici. Ce qui implique aussi de changer notre façon de vivre, quitte même à adopter un rythme de vie plus méditerranéen.

J’entends par-là un réveil aux premières heures du jour (vers 6 ou 7h du matin), et des exercices qui ne représentent pas trop d’efforts considérables. Après tout, l’important, c’est d’y prendre du plaisir !

Avec la marche, on ne s’ennuie jamais

Depuis mon plus jeune âge, je pratique assidûment la marche à pied, et quand je le peux, la randonnée.

Bien sûr, cela exige un tout petit peu d’équipement, surtout au niveau des chaussures.

On ne peut pas concevoir d’être en bonne santé sans être bien chaussé. Les chaussures de randonnée ont aujourd’hui le vent en poupe, mais pour ma part, je préférerais toujours le cuir.

Toutefois, à mes yeux, le plus indispensable ce sont les talons des semelles qui vont amortir les chocs que vos organes internes subissent à chaque effort.

Être bien chaussé permet d’avoir une posture saine, et ce n’est pas rien lorsqu’on fournit des efforts.

Car il ne s’agit pas seulement de faire de l’exercice, mais de sentir comment ces exercices sont reçus par le corps.

Si l’axe de votre corps est déséquilibré, si vous avez tendance à plier vers l’avant pour compenser les douleurs sourdes que vous ressentez dans le dos, c’est que vos chaussures ne sont pas bonnes.

Je ne saurais donc trop vous recommander d’investir dans des chaussures de qualité, soit des chaussures de sport.

Ce qu’il faut éviter à tout prix, c’est la « tennis » à talons plats (comme toutes les chaussures sans talon), qui sous prétexte d’être à la mode, est très mauvaise pour le maintien de la silhouette.

7 km à pieds… bonne humeur garantie !

J’entends régulièrement la « règle » selon laquelle 10’000 pas par jour permet de rester en bonne santé.

A priori, ce n’est pas du tout une mauvaise idée !

Cependant, cela me dérange de savoir que ces 10’000 pas sont calculés par votre montre ou votre téléphone portable, et que vous adonner accès à vos données de santé à une compagnie qui n’hésitera pas à les revendre tôt ou tard.

Donc calculez plutôt environ 7 km de distance et tracez votre propre itinéraire !

Cela représente environ une heure et demie de marche d’un bon pas. Vous verrez, une fois que vous avez fini, vous vous sentirez bien mieux !

La marche permet de voir du pays, ce qui fait que le temps passe beaucoup moins vite. Pour les plus jeunes, ils peuvent toujours se motiver en écoutant un peu de musique dans les montées, et profiter du silence de la nature le reste du temps.

Même si vous habitez dans une grande ville, il est possible, avec une petite heure de transports en commun, de vous retrouver dans des endroits superbes et bien plus sains que d’être environné d’embouteillages – même si les monuments et les magasins sont plus « excitants ».

Même si la marche n’est pas le sport qui fait le plus maigrir, c’est certainement l’un des moins difficiles et l’un des plus agréables. Il faut juste se donner le temps !

Si vous pouvez commencer vos promenades tôt le matin, c’est encore bien mieux, car il fait encore frais. N’hésitez pas faire une sieste après le déjeuner si le soleil tape trop, et en cas de randonnée, à reprendre la route vers 16h, quand il commence à faire meilleur.

La découverte en toute sécurité !

Si vous faites de la randonnée, une carte et une boussole sont indispensables, surtout si vous menez « l’expédition ».

Avoir de quoi vous repérer est encore plus important dans la nature, et ne doit pas du tout être négligé dans les régions boisées. Si vous vous retrouvez sans lampe torche et sans repère, dans un bois, alors que tombe la nuit, vous allez le regretter.

Je ne suis pas partisan du bâton de pèlerin, mais si vous aimez ça, libre à vous ! Il permet de dissuader l’un des rares dangers de la promenade à la campagne : les attaques de chien…

Les régions rocheuses ou en altitude représentent déjà un risque pour les chevilles. N’hésitez donc pas à les échauffer un petit peu avant de partir. Ne tentez rien de risqué, on ne s’improvise pas grimpeur du jour au lendemain.

Les villes ont aussi leurs dangers, et quand on se promène à l’étranger, on est aussi moins à même de distinguer un quartier mal famé. Le plaisir de la découverte n’exclut pas de savoir où on met les pieds !

Il importe évidemment de prendre de quoi manger et de quoi boire, ainsi qu’un peu de lecture au cas où, car il se pourrait que vous soyez bloqué quelque part ou que vous vouliez vous reposer, et il n’y a rien de tel que la lecture pour délasser.

Je vous recommande bien sûr d’éteindre votre téléphone portable si vous êtes à la campagne, car c’est tout l’intérêt de la marche : de retrouver du temps pour soi et de ne pas subir le temps imposé des mails, sms et autres « notifications ».

Vous verrez le plaisir qu’il y a, de temps en temps, à quitter le monde tel qu’il court sans cesse !

Bonne marche à vous,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *