TE

Troubles de l’érection : et si c’était le plastique ?

Cher lecteur,

C’est un sujet qui m’intrigue depuis plusieurs années : jeunes ou mûrs, les hommes sont de moins en moins virils.

Chez les hommes d’âge mûr, l’embonpoint s’installe plus facilement, et le corps se féminise à vue d’œil à mesure qu’ils avancent en âge.

Mais c’est aussi visible chez les jeunes hommes. Maintenant, un physique androgyne et adolescent est la règle jusqu’à 25 ans quelques fois. Et même au-delà.

Et cela n’est malheureusement pas étranger au rôle extrêmement néfaste des perturbateurs endocriniens, ces particules de plastique que l’on retrouve jusque dans le sang désormais.

Ces particules vous transforment en femme

Les micro-particules de plastique sont considérées par le corps comme des féminisateurs – les xéno-œstrogènes, tel est leur nom scientifique.

Le problème, c’est que ces féminisateurs sont partout, dans les plastiques mous, mais aussi dans certains plastiques durs, et même dans les bouteilles.

On les retrouve également dans les emballages, les gobelets et les assiettes en carton.

C’est la journaliste Catherine Lalo qui y a consacré un livre d’une importance fondamentale, paru l’année dernière, et intitulé le Grand Désordre Hormonal.

Selon cette éminente spécialiste, les perturbateurs endocriniens seraient la cause de la plupart de nos maladies chroniques !

Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est la féminisation du corps des hommes, car aujourd’hui, ce ne sont plus seulement des hommes d’âge mûr qui viennent me demander conseil pour leur sexualité.

Les jeunes adultes aussi !

L’homme est une grenouille qui s’ignore

En 2010, une étude sur l’atrazine, un pesticide très couramment utilisé, a montré qu’elle pouvait causer l’extinction de toute une espèce de grenouille !

Simplement, car sous l’effet du produit, toutes les larves orientaient leur croissance sexuellement vers un caractère sexuel féminin[1].

Cela peut paraître anodin. Après tout, nous ne sommes pas des grenouilles et l’atrazine est interdite depuis 2001 dans l’Union européenne…

Mais le récent accord de libre-échange européen avec la Nouvelle-Zélande, conclu le 1er juillet 2022, fait revenir des produits contaminés à l’atrazine, ainsi que de la viande de bœuf dont le fourrage a été traité avec cette substance[2].

De plus, l’atrazine reste vraisemblablement dans les sols beaucoup plus longtemps qu’on ne l’a estimé, et il est possible qu’il y en ait encore[3], sous des formes pas moins nocives que la substance originelle[4]

Or d’autres produits peuvent jouer le même rôle que l’atrazine, et produire leurs effets dès le ventre de la mère…

L’avenir de l’humanité est-il menacé ?

Il a été démontré que l’exposition des femmes enceintes à des produits chimiques peut avoir des effets sérieux sur l’orientation sexuelle de leurs enfants.

Et il ne s’agissait pas seulement d’hormones de synthèse. Les coupe-faim, les anti-épileptiques[5] sont mis en cause également – ainsi, bien sûr, que les métaux lourds[6] et les perturbateurs endocriniens[7].

Ainsi, dès 2005, une étude a relevé que des perturbateurs endocriniens d’origine médicamenteuse avaient favorisé la naissance de futurs homosexuels et de transsexuels au-delà de la proportion habituellement relevée dans la population[8].

Un sujet « sensible », voire « tabou », selon Corinne Lalo, interrogée à ce sujet par nos confrères d’Alternatif Bien-Être[9].

En effet, à l’heure où les sexualités alternatives deviennent les modèles mêmes de l’identité, il est presque impossible, dans les médias traditionnels, de parler ouvertement de ces questions qui pourtant, concernent beaucoup d’hommes de tous âges…

Le plastique, ennemi de l’érection

Vous vous en doutez, plus votre corps se féminise, moins il est capable d’assumer les fonctions « viriles » de votre organisme.

Car il y a dans le corps, un équilibre entre les œstrogènes (les hormones féminines), et la testostérone (l’hormone mâle).

Plus vous fabriquez l’un, moins vous fabriquez l’autre, et vice versa.

Or avec l’âge, la testostérone baisse dans l’organisme, de 1% en moyenne par an à partir de 30 ans.

Malheureusement, ce processus peut être accéléré par les perturbateurs endocriniens, le manque d’exercice, des carences en minéraux, et un manque de sommeil.

Au contraire, la production de testostérone peut être exacerbée par des exercices, des bons apports minéraux, et une hygiène de vie orientée en ce sens.

Cette production de testostérone ne vous donne pas seulement de l’énergie et de la force physique, c’est elle aussi qui commande à vos érections et à vos « performances » sexuelles.

Il va de soi que l’absence d’érection au réveil est le signe d’une déperdition de testostérone mais ce n’est pas un problème irrémédiable.

Bien sûr, il y a la consommation d’aliments tels que les épices, qui peuvent vous redonner un certain tonus sexuel.

Toutefois, le mieux est de vous ressourcer en testostérone par des moyens parfaitement naturels.

Retrouvez la source originelle de la virilité

Pour ma part, je prescris chaque fois un remède à base d’algues et de carapace de crabe, appelé l’androboost.

Les crustacés sont régulièrement utilisés dans la pharmacopée asiatique pour favoriser le retour à une sexualité épanouie.

Et à raison ! Car la capacité de l’androboost à faire remonter votre production de testostérone a été prouvée en laboratoire.

Ainsi, grâce à l’androboost vous pouvez réamorcer la pompe de votre production de testostérone et réveiller la virilité qui sommeille toujours en vous.

Si vous voulez tout savoir sur ce remède naturel qui a fait ses preuves depuis plus de 10 ans, vous pouvez cliquer ici.

Car je suis convaincu que chaque homme a droit au plaisir, quel que soit son âge !

Dr. Thierry Schmitz

Sources

[1] Atrazine induces complete feminization and chemical castration in male African clawed frogs (Xenopus laevis)

Tyrone B. Hayes tyrone@berkeley.edu, Vicky Khoury, Anne Narayan, Mariam Nazir, Andrew Park, Travis Brown, Lillian Adame, Elton Chan, Daniel Buchholz, Theresa Stueve, and Sherrie Gallipeau-7Authors Info & Affiliations

[2] https://www.actu-environnement.com/ae/news/union-europeenne-commission-nouvelle-zelande-accord-libre-echange-eleveurs-39952.php4

[3] https://www.generations-futures.fr/actualites/pesticides-sol/

[4] https://www.senat.fr/rap/l02-215-2/l02-215-241.html

[5] Arch Sex Behav 1999 Feb;28(1):31-44. doi: 10.1023/a:1018789521375.Prenatal exposure to anticonvulsants and psychosexual development,A B Dessens 1 , P T Cohen-Kettenis, G J Mellenbergh, N vd Poll, J G Koppe, K Boer

[6] Abnormal behaviours induced by chemical pollution: A review of the evidence and new challenges.Export EXPORT Add To My List Email Print Share Journal ArticleDatabase: APA PsycInfoZala, Sarah M. Penn, Dustin J.

[7] Neonatal exposure to bisphenol A modifies the abundance of estrogen receptor α transcripts with alternative 5′-untranslated regions in the female rat preoptic area in Journal of EndocrinologyAuthors: Lucas Monje1, Jorgelina Varayoud1, Enrique H Luque1, and Jorge G Ramos1

[8] Fetal exposure to prescription drugs and adult sexual orientation L. Ellis, Jill HellbergPublished 2005

[9] Alternatif Bien-Être, juin 2022, n°189, p.9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *