Le complément ultime pour votre cœur ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Je vous avais parlé il y a quelques temps des cas de « C*vid long » que j’ai eu à traiter, et des solutions que j’avais dû y appliquer…

La première de ces solutions était bien évidemment la CoQ10, pour Coenzyme Q10.

Or celle-ci, aujourd’hui, divise la communauté de la santé naturelle entre les personnes qui la connaissent (et la pratiquent), et ceux qui l’ignorent encore.

Il est vrai que ce n’est pas un complément alimentaire courant.

Il n’appartient pas à la catégorie des nutriments habituels que l’on s’attend à trouver dans les aliments, et que l’on appelle du joli nom d’oligo-éléments.

En effet, la CoQ10 n’est ni un minéral (comme le zinc, le magnésium, mais aussi l’or, le cuivre ou le sélénium, très précieux pour toute vie), ni une vitamine (essentielle pour continuer à vivre, comme la vitamine C).

Il est possible à notre corps de compenser le manque de CoQ10, de le « synthétiser », comme il le fait pour certaines vitamines et minéraux.

Mais il est dangereux de ne se reposer que sur cette capacité de notre corps, car non seulement elle baisse très fortement avec l’âge, mais en plus, elle ne peut vous garder en bonne santé sur le long terme.

En réalité, la CoQ10 est absolument essentielle pour rester en bonne santé sur le long terme, mais surtout, elle est indispensable à notre système respiratoire et cardiaque, qui sont fortement mis à l’épreuve par l’obligation stupide de porter le masque.

Étouffer pour travailler ? Évitez ça

En France, à l’heure où je vous écris, il est enfin question d’enlever le masque pour les enfants, à l’école.

Il était temps, mais je sais que ce n’est pas encore fait partout. Or ce masque pose des problèmes graves.

Le premier d’entre eux est la baisse de la capacité respiratoire.

Rappelons que le manque d’oxygène, non seulement fait baisser la concentration et l’ensemble des capacités physique, mais aussi les défenses immunitaires, qui aident aussi à prévenir des maladies graves (dont le cancer)[1].

D’autre part, la toxicité réelle des masques en circulation n’a pas été évaluée. Les masques FFP2 imprégnés d’oxyde de graphène hautement toxique ont été retirés en urgence par la DGCCRF en juin dernier, mais ils ont circulé pendant plus d’un an[2].

Cela signifie que les personnes qui croyaient être les mieux protégées contre les maladies respiratoires étaient justement en train de s’empoisonner le plus rapidement, de saturer leurs poumons avec du carbone pur.

Le problème est que nous ne savons pas ce qu’il y a dans les masques actuels, il est même urgent que nous en fassions une étude rigoureuse.

Car ils restent encore de rigueur dans beaucoup d’écoles, outre les problèmes psychologiques qu’ils causent aux enfants.

Les travailleurs de la santé, les enseignants, les vendeurs dans les magasins, les employés de l’hôtellerie et de la restauration… tous sont contraints de porter cette muselière pour pouvoir continuer de travailler – et on se demande pourquoi tant de ces personnes ont quitté leur emploi…

Sans compter tous les employés en open space, dont on s’assure le silence et la docilité absolue par ce moyen honteux.

Et puis il y a aussi les transports en commun, dont les passagers, majoritairement « vaccinés », sont transis de peur à l’idée que vous vous absteniez de suivre les règles sacrosaintes de l’auto-étouffement.

La vérité, c’est que faire le moindre effort physique ou psychologique est un handicap avec ce masque.

Je vous recommande largement l’exercice physique, mais récupérer sa santé pulmonaire et cardiaque est un vrai défi, et c’est là que la CoQ10 joue un rôle de premier plan, dans la guerre que les autorités livrent à nos poumons.

Réactivez vos centrales respiratoires !

Je voudrais rappeler que là où les poumons sont entravés, c’est le cœur qui doit compenser. Et pour peu que vous ayez dû vous faire vacciner, c’est tout votre système circulatoire qui est en péril.

La CoQ10, elle, permet de vous libérer.

En effet, votre corps brûle de l’oxygène pour se procurer de l’énergie. Quand je dis votre corps, je veux dire : chacune de vos cellules.

C’est que, il y a des centaines de millions d’années, les premières cellules animales ont avalé une bactérie qui leur sert depuis de centrale électrique, et ces centrales sont dans chacune de vos cellules.

Leur nom : les mitochondries.

Ces mitochondries sont très nombreuses dans les cellules des poumons et du cœur, pour diffuser l’énergie dans votre corps, et assurer la circulation sanguine.

Or les mitochondries ont besoin d’un carburant pour faire brûler l’oxygène, et ce carburant, c’est la CoQ10…

Or le problème, c’est que cette CoQ10 ne se trouve quasiment que dans la viande rouge. Avec les années, ce manque de CoQ10, les capacités d’absorption et de compensation du corps qui diminuent, rendent les poumons et le cœur de moins en moins efficaces.

Les cellules aussi vieillissent, car elles étouffent sous les déchets des combustions anciennes, les radicaux libres. 

Or il a été démontré à plusieurs reprises que l’usure du cœur et les maladies qui en résultent sont directement liées au manque de CoQ10 dans le corps[3].

De plus, en cas de défaillance cardiaque, la prise de CoQ10 en complémentation devrait être le premier réflexe ![4]

Un kilo de viande par jour ? Vous n’y pensez pas

Passé un certain âge, la carence en CoQ10 devient hélas irrattrapable.

Comme les capacités d’absorption et de compensation diminuent drastiquement après 60 ans, il devient impossible d’arriver à un fonctionnement optimal des poumons et du cœur.

Et si vous n’avez pas une alimentation carnée (ce qui est aussi un bien pour votre santé, car trop de viande peut être dangereux pour la santé), le déficit de CoQ10 devient pour ainsi dire irrattrapable.

Et je vous déconseille à toutes forces de combler ce manque en essayant de manger 1kg de viande par jour. Car l’effort pour dépenser cette énergie, comme l’accumulation des graisses si vous ne le faisiez pas, userait votre corps inconsidérément.

C’est à ce moment-là que la complémentation peut avoir un intérêt indéniable. Mais encore faut-il pouvoir vous assurer complètement de la pénétration de cette enzyme puissante dans votre organisme.

Voilà pourquoi je ne saurais trop recommander la CoQ10 liposomée, c’est-à-dire encapsulée de façon à pouvoir pénétrer parfaitement dans votre organisme, sans perte de substance ou presque.

En effet, le liposome est exactement le même matériau que la paroi de vos cellules. C’est une graisse de très haute qualité, que votre corps apprécie particulièrement. Il la repère et l’absorbe à 100%.

C’est un fait : aujourd’hui, la complémentation liposomale est la plus efficace qui soit !

Toutefois, son prix reste encore relativement élevé, à cause du soin particulier apporté pour ce produit de la plus haute qualité. Quant à son goût un peu particulier, il se dilue particulièrement bien si vous le consommez avec du jus de pamplemousse par exemple.

Toutefois, il vous suffit d’un seul flacon pour ressentir des effets clairs et rapides. Et après tout, quoi de plus important que de bien respirer pour bien vivre ?

Portez-vous bien,

Dr. Thierry Schmitz


Sources

[1] https://drschmitz.lettre-medecin-sante.com/10-faits-ahurissants-sur-les-masques/

[2] https://www.ouest-france.fr/sante/masques-de-protection/le-ministere-de-la-sante-rappelle-17-millions-de-masques-pouvant-exposer-les-soignants-a-des-risques-375c54b6-c2c0-11eb-a65e-374cff38a16b

[3] Vladlena I. Zozina et al. Coenzyme Q10 in Cardiovascular and Metabolic Diseases: Current State of the Problem, Current Cardiology Review, 2018 Aug; 14(3): 164–174. Published online 2018 Aug. doi: 10.2174/1573403X14666180416115428

[4] Mehdi Jafari et al. Coenzyme Q10 in the treatment of heart failure: A systematic review of systematic reviews, Indian Heart Journal Volume 70, Supplement 1, July 2018, Pages S111-S117

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *