Pénurie : sécurisez les nutriments

Chère lectrice, cher lecteur,

L’année dernière, il y a eu une course au papier toilette, vous vous souvenez ? Tout à coup, les magasins se sont mis précisément à manquer de ce produit…

Enfin, pas tous. J’ai oui dire que dans certaines villes, c’était en fait l’essuie-tout qui manquait !

Aujourd’hui, il apparaît évident que ces produits n’allaient pas manquer du jour au lendemain… sans compter qu’on a vécu sans mal pendant fort longtemps avant qu’ils n’existent !  

Alors, ces pénuries étaient-elles réelles ?

Ou étaient-elles causées artificiellement par des spéculateurs à la petite semaine, qui ont gonflé artificiellement leurs prix ?

C’est la même question que l’on peut se poser aujourd’hui… pour à peu près tout !

D’autant que ces pénuries peuvent changer radicalement votre vie de tous les jours.

Ils veulent manger le monde, et vous risquez d’en pâtir

Il y a encore quelques années, ils étaient unis comme les doigts de la main, mais dans le monde, il n’y a jamais qu’un seul numéro 1.

Aujourd’hui, les Etats-Unis et la République populaire de Chine entretiennent une rivalité féroce.

D’autant que la menace d’une guerre est chaque jour plus sérieuse. D’un côté, la Chine continentale ; de l’autre, la Chine insulaire qu’est Taïwan, alliée du Japon et des Etats-Unis[1].

Heureusement, jusqu’ici, la rivalité sino-américaine se joue surtout sur l’accaparation des matières premières.

Cela crée toutefois des pénuries qu’Emmanuel Macron lui-même n’a pas pu occulter dans son terrible discours du 12 juillet.

Le prix du bois de construction a monté de 20%, comme l’a annoncé France 3[2], et la moitié de la production part en Chine. Le cuivre a augmenté de 50%, comme le souligne France Bleu[3].

« Les marchés du bois, de l’aluminium, de l’acier, du cuivre, de certaines matières plastiques, et des semi-conducteurs (les puces électroniques) notamment, subissent des tensions extrêmes » publiait le magazine Marianne. [4]

En somme, la Chine achète des matières premières, stocke et fait monter les prix artificiellement, bien qu’en façade, elle condamne les spéculateurs[5].

Comme les Etats-Unis ne prennent aucun risque à imprimer des dollars dans des quantités hallucinantes, cela leur permet de continuer le bras de fer. C’est même l’escalade.

Mais, me direz-vous, quelle importance que ces pénuries pour vous, si elles touchent surtout le bâtiment ?

Hélas, vous pourriez vous aussi être concerné très vite.

Quand les prix flambent, gare à l’incendie

La pénurie de certaines matières premières peut impacter directement votre mode de vie. Et cela frappera surtout les plus modestes d’entre nous.

Même artificiellement, le prix de l’engrais a grimpé en flèche[6]. Il en va de même pour les prix de l’essence aux Etats-Unis, qui a doublé en un an[7].

Or la hausse du prix des matières premières, si elle commence à toucher les produits agricoles, va se répercuter sur la nourriture.

N’avez-vous pas remarqué la hausse permanente du prix de vos courses ?

Si la France est encore en autonomie alimentaire, son équilibre reste plutôt fragile.

Et la décision de vendre 1,5 million de tonnes de blé à la Chine l’année dernière était restée très discrète, de crainte que la pandémie n’engendre à son tour des disettes, par carence logistique.

Il semble que la crise alimentaire chinoise de 2020 soit passée[8], mais il n’est pas exclu que la surenchère des prix sur les matières premières conduise à des situations de moins en moins tenables dans la plupart des pays du monde.

Car la pandémie n’a cessé d’accroître les tensions internes à chaque pays, et d’autre part, aucun pays (hormis la Chine peut-être), ne s’est réellement enrichi.

Faire des réserves n’est plus ridicule

Je me souviens, lors de la guerre du Golfe, quand l’Occident paraissait inébranlable, nous nous moquions des personnes qui remplissaient leur caddie de pâtes, de riz, d’huile et de sel.

Aujourd’hui, devant la montée des prix en supermarché, nous savons que nous payons nos courses moins cher aujourd’hui que dans deux mois, et nettement moins cher que dans un an.

Je ne suis pas de ceux qui pensent que du jour au lendemain, le chaos peut s’installer, et vous laisser sans rien à manger dans votre réfrigérateur que vos dernières courses.

Mais soyons réalistes : le cours de l’histoire, que nous croyions tous encore joué d’avance, il y a 10 ou 20 ans, est devenu imprévisible.

Parfois, il y a des évènements un peu compliqués, qui ne durent pas très longtemps, mais avoir faim, même un seul jour, c’est intolérable.

De plus, rester en bonne santé implique non seulement des réserves caloriques, mais surtout, des réserves en nutriments.

Vous pouvez vous passer de pain, mais pas de minéraux

Les vitamines et les minéraux sont une des deux jambes de la santé, avec les apports caloriques.

Vous pouvez faire un régime sec et votre corps peut s’y adapter. Vous pouvez survivre jusqu’à 25 jours sans manger.

Mais sans les vitamines et les minéraux adéquats, même les plus grèves de la faim les plus résolues cessent très vite.

Vous ne pouvez pas vous permettre de manquer de vitamines et de minéraux, ni maintenant, ni demain.

Vous pouvez bien penser que j’exagère… mais vous avez bien une assurance pour votre maison, et peut-être pour votre personne et pour vos biens.

Pourquoi vous ne vous constitueriez pas une petite assurance nutritionnelle, au cas où les choses tourneraient au vinaigre, même momentanément ?

Car il est hors de question d’être faible ou malade si les temps deviennent plus difficiles, et cela, vous le savez, dépend de vos apports en vitamines et en minéraux.

Pour ma part, je connais un « multivitamines » qui m’apporte tout ce dont j’ai besoin.

Cette capsule a changé la nutrition pour toujours

Les liposomes, ce sont ces double-couches de graisses qui sont la copie exacte de la paroi de vos cellules.

Or aujourd’hui, on peut enrober n’importe quel nutriment dans ces petites capsules.

Ceci peut paraître anodin, mais c’est un avantage énorme, du point de vue nutritionnel. Car l’absorption des nutriments est parfaite.

Cela veut dire que lorsque vous prenez un complément « multivitamines » liposomal, rien n’est perdu !

Vous recevez la TOTALITÉ des bienfaits nutritionnels.

Mais est-ce qu’un seul complément peut couvrir tous vos apports journaliers ?

Il suffit de 40 gouttes de multivitamines liposomal pour couvrir la moitié de vos besoins journaliers recommandés. Ce qui veut dire que si une période difficile se profile, doubler les doses suffira.

De plus, les compléments dont je vous parle sont fabriqués en France, et ils ne fermeront qu’en cas de nécessité absolue.

Mais si une crise alimentaire se profile, ces vendeurs serviront en priorité leurs abonnés. D’où l’intérêt, dans les mois qui se profilent d’un approvisionnement régulier et à moindre frais.  

Si cela vous intéresse, il vous suffit de cliquer ici,

Car la sérénité nutritionnelle, ça n’a pas de prix,

Dr. Thierry Schmitz


Sources

[1] https://www.nbcnews.com/think/opinion/threat-china-invading-taiwan-growing-every-day-what-u-s-ncna1273386

[2] https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/penurie-de-matieres-premieres-dans-la-filiere-bois-les-professionnels-inquiets-face-a-la-montee-des-prix-2161075.html

[3] https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/avec-la-penurie-de-matieres-premieres-les-artisans-occitans-craignent-de-devoir-stopper-des-1625502770

[4] https://www.marianne.net/economie/bois-mais-aussi-acier-ou-cuivre-la-france-confrontee-a-la-penurie-de-matieres-premieres

[5] https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-05-24/china-vows-zero-tolerance-for-commodities-market-violations

[6] https://www.agweb.com/news/crops/planting/fertilizer-shortage-ken-ferrie-weighs-fertilizer-issues-spring

[7] https://www.nytimes.com/2021/07/06/business/economy/gas-oil-biden-economy.html

[8] https://www.latribune.fr/economie/international/chine-les-appels-du-gouvernement-a-moins-gaspiller-cachent-ils-une-crise-alimentaire-855591.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *