silicium

La 6ème vertu de ce « béton naturel » peut vous sauver la vie.

Chère lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un oligoélément que l’on retrouve partout autour de nous…

…mais également dans notre corps.

Il se trouve en grande partie dans votre maison ou votre immeuble à travers le sable, le verre, le granit ou encore le ciment.

Mais il compose aussi toutes les puces électroniques qui font tourner nos appareils : du micro-onde à la télé en passant par les ordinateurs et les téléphones.

Cet oligoélément, c’est le silicium.

Si on ne le trouve pas pur dans la nature, il représente quand même ¼ du poids de la Terre et 7% de la composition de notre corps !

Le silicium travaille :

  • Au bon fonctionnement de vos articulations;
  • A la bonne santé de vos cartilages;
  • A la solidité de vos cheveux;
  • A l’élasticité de votre peau;
  • A la résistance de vos artères et de vos veines.

Le silicium a un impact positif important sur des pathologies comme l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes, le risque d’infarctus ou encore la qualité de votre peau.

L’oligoélément vital pour résister aux maladies et au virus.

Le silicium est le composant fondamental du tissu conjonctif net.

Ce nom ne vous dira certainement rien…

C’est pourtant le matériau de base de :

  • Vos os ;
  • Vos cartilages ;
  • Vos veines et vos artères ;
  • Vos tendons et vos muscles.

Vous en le retrouvez aussi dans :

  • Le foie ;
  • La rate ;
  • Les reins ;
  • Le cœur ;
  • La thyroïde ;
  • Le thymus (le centre de vos défenses immunitaire) ;
  • L’aorte, la plus grosse « veine » de votre corps, qui en contient d’ailleurs le plus !

Ce « béton naturel » est impliqué dans 2 processus vitaux:

  1. Celui qui fait que certaines caractéristiques de vos gènes s’expriment ou pas selon le milieu où vous évoluez – et qui joue un rôle majeur sur votre santé et sur votre système immunitaire. (plus grande résistance aux maladies, aux virus et aux bactéries, à la pollution, à la température, à votre alimentation…) ;
  2. Celui de la fixation du collagène (dans les dents, les cheveux, la peau, les ongles, les articulations, etc.)

Hélas, 2 problèmes se posent concernant notre consommation de silicium :

  1. Il n’est pas évident de faire passer le silicium à travers votre intestin (seulement 40% est absorbé…) ;
  2. On n’a jamais mangé aussi peu de plantes et de légumes qui contiennent du silicium. A quand remonte votre dernière soupe d’ortie ou votre dernière tisane à la prêle ?

Le silicium, un excellent oligoélément contre les pertes de mémoire.

Je vous parle souvent de la « rouille » des cellules (oxydation), dont les particules (ou radicaux libres) sont très nocives.

Ce processus naturel accélère le vieillissement et augmente vos risques de cancer avec l’âge.

D’où la nécessité d’absorber régulièrement des aliments et des boissons antioxydantes (vitamine C et thé vert sont les plus courants), afin de limiter autant que possible les détraquages que cause cette rouille.

Le silicium organique a une action antioxydante méconnue, très particulière et très efficace.

En effet, il agit comme une petite batterie portative qui permet de secouer vos cellules pour leur retirer la « rouille », comme on le fait pour restaurer les très vieux outils !

Le résultat de ces micro-secousses électriques est remarquable.

Vos cellules aspirent mieux l’oxygène comme carburant et fonctionnent d’autant mieux !

Enfin, s’il y a un effet du silicium qui se révèle plein de promesses, c’est son action anti-aluminium.

Il bloque l’intrusion dans votre corps de cet élément pernicieux et omniprésent, et vous permet de vous en débarrasser plus facilement dans les urines.

Or on sait aujourd’hui qu’il y a un rapport très étroit entre l’aluminium dans le corps et la démence (maladies d’Alzheimer et de Parkinson en particulier).

Les 7 vertus du silicium sur votre corps

  1. Traiter les douleurs musculaires et articulaires sans effets secondaires

Les surcharges musculaires et articulaires, les répétitions prolongées des mêmes mouvements, les blessures sportives sont fréquentes.

Les mauvaises habitudes alimentaires et le manque de nutriment généralisé font qu’au moindre changement hormonal, nos articulations et nos muscles deviennent plus vulnérables aux inflammations et aux blessures.

Ajoutez à ça le stress et notre mode de vie sédentaire… et les douleurs musculaires et articulaires sont quasiment inévitables ! L’apport de silicium et de calcium d’origine végétale permet de traiter les douleurs musculaires et articulaires de manière naturelle et sans effets secondaires.

Une cure de silicium est donc particulièrement bienvenue si vous souffrez d’arthrose, de tendinites ou fragilité ligamentaire.

2. Contrecarrer la destruction osseuse et le déchaussement dentaire

Les hommes et les femmes qui consomment davantage de silicium ont une densité osseuse plus élevée, ce qui réduit le risque d’ostéoporose.

Il a été prouvé que la supplémentation en silicium peut contrecarrer la destruction osseuse et stimuler la formation osseuse pendant la ménopause par une perte d’œstrogènes.

Le silicium semble également stimuler les ostéoblastes chez l’homme, ces petites cellules qui tissent vos os.

Voilà pourquoi le silicium est recommandé en cas d’ostéoporose, pour consolider les fractures, et aussi en cas de déchaussement dentaire.

3. Prévenir la chute de cheveux

Des études russes ont montré que le traitement à base de silicium agit efficacement contre la chute des cheveux et favorise une meilleure croissance.

4. Lutter contre les ongles fragiles, le psoriasis et l’eczéma

Le silicium se trouve dans le tissu conjonctif, les cheveux et les ongles.

D’ailleurs, les symptômes les plus évidents d’un manque de silicium sont des ongles fragiles et cassants, des cheveux secs et l’apparition de rides.

Le silicium a un effet préventif et curatif car il favorise la régénération de l’élastine et du collagène.

Il a également une action hydratante et forte contre les radicaux libres.

Il est donc recommandé en cas de vieillissement de la peau (rides, vergetures), de mauvaise cicatrisation, acné, eczéma, psoriasis, ongles cassant, fissurés, fragiles et ternes.

5. Ralentir les phénomènes naturels de vieillissement

Le silicium semble jouer un rôle important dans la formation du collagène et d’un tissu conjonctif fort.

La majeure partie du silicium présent dans notre corps se trouve dans les tissus tels que l’aorte, les os, les tendons et la peau.

Il est donc indiqué pour réduire les phénomènes naturels de vieillissement.

6. Réduire les risques cardiovasculaires et les problèmes vasculaires.

Le silicium offre également une protection contre les hémorroïdes et les problèmes vasculaires.

Il renforce la solidité de vos artères, et peut donc réduire vos risques cardiovasculaires.

Il induit un meilleur confort veineux, notamment sur les varices et les hémorroïdes

7. Renforcer les tendons et réduire l’inflammation tendineuse.

Le traitement difficile de l’inflammation tendineuse est dû au fait que nos tendons sont naturellement peu perfusés en matériaux réparateurs.

Au point qu’on a longtemps cru que leur santé ne pouvait que se dégrader.

La guérison des tendinites ne peut avoir lieu que si les tissus en question sont enrichis en matières premières telles que le silicium, le calcium, l’acide hyaluronique, le sulfate de chondroïtine, le glucosamine

Le silicium à ce titre effectue un premier travail de renforcement et contribue à une supplémentation efficace pour sortir du cercle vicieux de l’inflammation tendineuse.

Le silicium : Oui… mais sous quelle forme ?

Dans mon cabinet, j’ai beaucoup de patients qui viennent me consulter pour des maladies que le silicium contribue à traiter.

Je suis moi-même profondément convaincu que si mes patients avaient eu leur dose ou leur surplus de silicium de bonne qualité, ils n’auraient eu aucune raison de venir me voir.

Sur ce point je suis entièrement d’accord avec les praticiens traditionnels chinois : le travail d’un vrai médecin est d’éviter que le patient ait besoin de nous !

Je ne peux que vous recommander d’ajouter autant que possible des aliments et des boissons riches en silanes, comme la prêle et l’ortie.

Mais je dois reconnaître que cela ne suffit pas, surtout sur mes parents qui ont de sérieux problèmes articulaires, ou des personnes qui sont très âgées.

Voilà pourquoi j’ai tenté d’établir une formule bien spécifique pour renforcer vos tissus en silicium.

La meilleure recette pour prendre du silicium

Silisens est le résultat de mes études. Entièrement naturel, il peut convenir à tous les régimes.

Il y a dans une gélule de silisens :

  • 200mg de tabaschir, l’excroissance siliceuse du bambou, célèbre pour ses qualités fibreuses ;
  • 130 mg de baobab, ce célèbre géant végétal qui défie les éléments. Il renforce l’absorption de silice par ses grandes quantités de vitamines et de minéraux ;
  • 130 mg d’encens (boswellia serrata), qui rend la combinaison appropriée pour les maladies auto-immunes de type inflammatoire ;
  • 70 mg d’ortie dioïque, dont tout le monde connaît la résistance ;
  • 130 mg de prêle des champs, cette arrière-grande tante des plantes modernes qui a survécu depuis des centaines de millions d’années en puisant ses forces dans la roche elle-même !

Toutes ces plantes ont de puissantes vertus anti-inflammatoires.

Je recommande une supplémentation en silicium, car presque toute notre société souffre de carences.

Il est très important que les enfants en pleine croissance en prennent, ainsi que les sportifs… mais pas seulement ! Nous avons tous besoin d’un surcroît de silicium dès la trentaine.

Et plus nous avançons en âge, plus ce besoin devient impératif.

Après 60 ans, le relâchement de la peau, les cheveux fins et cassants, les ongles fragiles, les douleurs articulaires et la déminéralisation progressive conduisant à l’ostéoporose, sont notre lot à tous.

Si vous souffrez d’une carence aiguë en silicium, prenez 2 gélules de silisens, et 2 fois par jour.

Si vous sentez un simple manque, une gélule matin et soir suffira, avec un verre d’eau plate avant les repas.

Vous m’en direz des nouvelles !

Belle journée,

Dr. Thierry Schmitz

Sources

27 commentaires sur “La 6ème vertu de ce « béton naturel » peut vous sauver la vie.

  1. Bonjour Docteur,
    Je suis atteinte de sclérodermie systémique. Avant qu’on me détecte la maladie en 2014, j’avais consommé pendant plusieurs années du G5 de Loïc le Ribault à la dose maximale (90ml / jour) pour traiter mes articulations douloureuses. Je confirme que c’était très efficace mais il parait que c’est le silicium qui aurait pu déclencher ma sclérodermie. Maintenant que j’ai cessé, je perds mes cheveux, mes genoux et épaules sont redevenus douloureux. D’après vous, puis-je consommer au moins de l’ortie et de la prêle ne serait-ce qu’en tisanes ? Merci Docteur

  2. Bonjour, pourriez-vous me donner des informations sur les compléments alimentaires bénéfiques pour un syndrome d’Ehler-Danlos. Est-il conseillé de prendre du collagène et si oui lequel ?.
    Merci pour votre réponse.
    Martine R.

  3. Bonjour Docteur,
    je suis abonnée à votre lettre que je trouve fort intéressante. J’aimerai bien prendre du silicium mais je n’arrive pas à avaler les cachets, gélules… Existe t’il une autre forme? liquide par ex?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement;
    A.Pressenda

  4. je viens dire que j’avais la maladie : hémorroïde . pendant plus de 4 ans, un spécialiste qui voulait me soulager, ne me guérissait pas. Après cela, je me suis mis à manger l’ortie tous les jours, dans chaque repas ; au bout de 8 ou 9 mois : l’hémorroïde en moi a disparue

  5. Un grand merci pour cette article sur le silicium. Où peut on trouver ce produit dont vous parlait « le Silisens » car j’ai besoin de faire une cure de silicium pour mes articulations ? Dans les magasins bio ou faut il le commander par internet.
    Merci d’avance de votre réponse.
    Bien cordialement
    Anny Beley

  6. J apprecie toutes vos lettres…et vous remercie de me les envoyer.je voudrais vous demander ou trouver du silisens dont vous parlez dans votre lettre reçue ce jour.merci de me répondre grenouilloux

  7. Bonjour,
    et merci pour votre lettre. Celle-ci m’a particulièrement interpellée parce que je ne supporte pas la silice même sous sa forme de silicium organique. J’ai essayé le bambou tabashir qui, lui, a été mieux supporté par mon organisme. La prêle et l’ortie, comme vous le soulignez, ne sont pas suffisamment actifs en cas de besoin. Alors, un ensemble tel que vous le préconisez m’intéresse. Je vais l’essayer et vous tiendrai au courant. Merci de vos conseils qui sont toujours très utiles pour nous ou pour notre entourage.

    Une dernière chose : où puis-je me procurer ces gélules ? Sur votre site, en magasin bio ou en pharmacie. Merci de votre réponse.

    Héliane Terache
    heliane-terache@orange.fr

  8. Merci pour vos précieuses informations !
    Je peux confirmer -pour l’avoir testée- l’efficacité du silicium sur les tendinites, à savoir en appliquant localement une compresse imbibée de ce produit, et maintenue par du film alimentaire et ce, jusqu’à disparition de la douleur…

  9. Bonjour
    Pourquoi pas le silicium organique de loic le ribault en liquide ?
    Je trouve qu’il doit être plus assimilable
    Qu’en pensez vous
    Merci de votre réponse
    D barbaz

  10. J’aimerai savoir quels adjuvants ou anti aglomerant entre dans la composition, vous ne donner pas la totalité des ingrédients , je fais des réaction à certain exipients et il m’ai arriver de devoir jeter des produits donc je me méfie ,merci de me répondre

  11. Bonjour
    je rajoute juste l’intérêt d’une technique peu connue: l’ionocinèse, mise au point par le Dr Janet,elle utilise le silicium organique et un champ électrique de faible intensité pour permettre sa pénétration dans le corps et potentialiser toute les vertus du silicium. Utilisée avec une complémentation par voie orale la constatation des effets est extrêmement rapide!

  12. Je consomme la silice depuis mon opération pour anévrisme de l’aorte en 2008.

    C’est un des articles des plus intéressant et je l’ai partagé avec ma femme (thérapeute) qui me fait prendre ce produit quotidiennement.

    Je prend également de l’ortie de notre jardin de plante médicinale.

    Meci encore

  13. Bonjour, le « Silisens » existe-t-il sous une autre forme que celle de gelule?
    Ce supplément m’intéresse hautement, j’ai 81 ans de l’arthrose et autres petits bobos :), mais j’ai aussi un anneau gastrique et les gélules me sont interdites, elles restent collées, ne passent pas; les décoller peut aller jusqu’au lavage d’estomac.
    J’habite au Québec.
    Je vous remercie.
    Jacqueline Roosens

    1. Je me souvient d’avoir lu que la prèle devait être prise seule ! Est-ce exact ? pourquoi ?

      Il serrait bien Dr que vous répondiez à toutes nos questions ! Merci

  14. Bonjour
    Oui, l’ortie fait partie de ma consommation habituelle, je la récolte, fraîche elle va dans les sauces, la soupe, en tisane, ou en pesto, séchée elle entre dans la composition des cookies, des pains maisons, et bien d’autres préparation elle m’accompagne tout au long de l’année et toute la famille en profite. Quant à la prèle je l’utilise juste séchée ou en tisane, pour ne citer que ces deux plantes parmi celle que je récolte.
    Merci Dr Schmitz pour vos lettres.

  15. je ne vais pas être différente des autres commentaires;
    mais ou puis-je trouvée ces comprimés de silicium,?
    j ai moi-mémé une sclérose en plaque ce traitement pourrait-il me soulager ?,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *